A La UneDerniers articlesPOLITIQUE

Élections générales : 846 822 électeurs attendus aux urnes

Ecouter cet article

C’est à la faveur d’une cérémonie organisée le 30 juillet 2023 que le Ministre d’Etat, Ministre de l’Intérieur a procédé à la remise officielle de la liste et du matériel électoral au président du Centre gabonais des élections (CGE). Ledit fichier met en exergue que 846 822 électeurs sont attendus aux urnes le 26 août 2023. 

À moins de 30 jours du vote, le gouvernement a rendu public le fichier électoral.  En effet, Lambert Noël Matha a remis au président du Centre gabonais des élections, la liste des électeurs devant participer aux trois scrutins électoraux du 26 août prochain. À ce propos, le chef de l’administration territoriale a révélé que 846 822 personnes seront attendues dans les bureaux de vote. 

⅓ de la population aux élections générales ?

Si le nombre de personnes inscrites sur la liste électorale ne traduit pas inéluctablement la participation effective, une chose est sûre, la propension est en hausse. C’est ce qui ressort de la cérémonie de signature du procès-verbal actant la remise officielle du fichier électoral et du matériel au CGE. En marge de celle-ci, le Ministre de l’intérieur a annoncé que 846 822 compatriotes sont attendus aux urnes le 26 août prochain.

Par ailleurs, le membre du gouvernement a souligné que le fichier compte 158 120 sont des primo électeurs. Parmi eux, figurent des personnes qui viennent d’atteindre l’âge de la majorité mais aussi des personnes qui s’inscrivent pour la première fois. Ces derniers devront se mouvoir dans les 2 918 bureaux de vote disséminés sur le territoire. À noter que 16 093 d’entre eux accompliront leur devoir civique à l’étranger.  

La phase opérationnelle du processus électoral enfin enclenchée 

Chargé de superviser les élections générales, le président du CGE s’est félicité de l’aboutissement de cette démarche conformément aux dispositions du code électoral. « Les opérations d’enrôlement et de révision de la liste électorale,après qu’elles aient été effectuées par le Ministre de l’Intérieur, sont transmises au président du centre gabonais des élections », a affirmé Michel Stéphane Bonda.

Le processus débutera avec l’acheminement du matériel dans les différentes commissions provinciales. S’en suivra la phase de vérification de la liste électorale par le bureau du CGE. Aussi, Lambert-Noël Matha a tenu à taire le débat en indiquant que « le ministère de l’intérieur ne s’occupe pas de la phase électorale ». Son rôle se limite essentiellement à la phase pré-électorale. 

PUB-GLOBAL MEDIA TIME Middle bannière

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page