A La UneDerniers articlesSport

Tournoi de Montaigu: participation annulée malgré le rétropédalage du Consulat de France

Ecouter l'article

Si le rétropédalage exercé par le Consulat général de France aurait pu réjouir les férus du sport roi à Libreville, la réalité est que cette réaction n’y changera rien. En effet, désireuse de se faire respecter, l’instance faîtière du football au Gabon aurait décidé de décliner une bonne fois pour toute cette invitation vu les décalages engendrés par le premier refus.

Invitée pour la 50ème édition du Tournoi de Montaigu qui mettra aux prises 18 nations de football, l’équipe nationale du Gabon ne devrait finalement pas y prendre part. Et pour cause, les derniers jeux de jambes orchestrés par le Consulat général de France dans notre pays ont créé le trouble dans l’agenda des jeunes pousses et de la délégation.

Conscient de l’impossibilité de tout remettre en selle avant de disputer son premier match dans la compétition face à la République Tchèque le dimanche 2 avril prochain, la Fédération gabonaise de football (Fegafoot) aurait décidé de ne plus donner suite à cette participation jonchée de rebondissements. Une décision assumée et justifiée.

Une bien triste nouvelle pour ces footballeurs de moins de 16 ans qui s’y voyaient déjà. Seulement, la décision de l’instance faîtière tient la route. En ce sens, qu’en prononçant le refus la veille du départ de la délégation, les autorités consulaires françaises avaient détruit l’organisation gabonaise. Les déprogrammations intervenues après sont donc irrémédiables. 

Cette volte-face est donc saugrenue vu du Gabon. Surtout qu’on se rappelle que pour justifier son refus d’accorder des visas à ces sportifs en quête de rêve, le Consulat général de France au Gabon avaient émis « des doutes raisonnables quant à la volonté des membres de la délégation de quitter l’espace européen après l’expiration du visa ». Qu’il en soit ainsi !

Lyonnel Mbeng Essone

Rédacteur en chef adjoint, je suis diplômé en droit privé. J'ai longtemps fourbi mes armes dans les cabinets juridiques avant de me lancer dans le web journalisme. Bien que polyvalent, je me suis spécialisé sur les questions sociétés, justice, faits-divers et bien sûr actualités sportives.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page