Derniers articlesSOCIETE

Samu social : 198 nouveaux-nés prématurés sauvés grâce aux couveuses gratuites

Le service d’aide médicale d’urgence (Samu) social gabonais ne cesse de se distinguer en matière de soutien aux populations et d’accès aux soins au Gabon. En effet, le Samu social gabonais comptabilise à ce jour son 197ème bébé prématuré sauvé gratuitement au centre de néonatalogie sis au quartier Cité Mebiame. 

Depuis l’ouverture d’un centre de néonatologie en 2021 par le Service d’Aide médicale d’Urgence (SAMU), plusieurs familles ont la faveur de voir leur nouveau-né sauvé. Grâce aux multiples soins gratuits octroyés par le personnel de santé aux nourrissons et ceux souffrant d’autres pathologies. 

197ème bébé prématuré sauvé au centre des couveuses

Grâce à la détermination et la mobilisation des équipes coordonnées par le Dr Wenceslas Yaba de nombreux parents retrouvent le sourire. Le Samu social est à ce jour à son 197ème bébé sauvé. Une allégresse pour ces géniteurs qui avaient des ressources limitées. Le nourrisson a bénéficié de tous les soins dont il avait besoin au centre de couveuses gratuitement.

Des prouesses qui démontrent le travail abattu par les samu socialisés auprès des populations les plus défavorisées. Mais également dans l’arrière pays. Démontrant ainsi, l’engagement sans faille du Samu Social auprès des Gabonais. Soulignons que ce service d’aide humanitaire avait en 2022 sauvé un prématuré après 4 mois en couveuse

Une structure indispensable pour la santé publique

Pour rappel, le Service d’Aide Médicale d’Urgence s’est engagé à lutter contre les décès prématurés de nourrissons en 2021. Le centre de néonatologie situé au quartier dit Cité Mebiame est le premier centre gratuit au Gabon. Un outil indispensable dans la prise en charge des nouveau-nés. 

Le centre est doté de plus de 10 couveuses, une ambulance spécialisée, des tables radiantes avec une photothérapie. C’est donc une structure importante qui influe directement sur l’incidence de la mortalité infantile du pays.

Esther Kengue

Diplômée en Communication des organisations, l'écriture est une vocation que je mets au quotidien au profit de la rédaction de Gabon Media Time pour servir mon pays.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page