Derniers articlesJUSTICE

Lastoursville: une compatriote poursuivie pour escroquerie sentimentale

M.Y., une compatriote âgée de 23 ans est poursuivie par le parquet de Koula-Moutou pour escroquerie sentimentale. Selon notre confrère du quotidien L’Union, la jeune fille aurait attribué la paternité de son enfant à deux hommes qui se seraient rendus compte de la supercherie et auraient porté l’affaire auprès des autorités judiciaires.

Tout serait parti d’une plainte déposée par un ressortissant sénégalais, un des prétendus géniteurs de l’enfant auprès de la brigade de Gendarmerie de Lastoursville. En effet, en l’absence du père de son premier enfant, M.Y entretiendrait une relation avec le sujet Ouest-africain. Laquelle aurait débouché sur la naissance d’un second bambin.

Peu de temps après, cette histoire serait parvenue aux oreilles du père du premier enfant. Lequel serait venu s’établir chez M.Y au quartier Mouanadzokou pour y vivre. Sauf qu’en allant rendre visite à celle qu’il croyait être sa dulcinée et son enfant, le ressortissant sénégalais serait tombé nez-à-nez avec son rival gabonais. 

Une dispute aurait éclaté entre les deux hommes et au cours de celle-ci, M.Y aurait révélé que le Gabonais serait également le père du premier. Se sentant trahi, le ressortissant sénégalais aurait porté l’affaire devant les autorités judiciaires. La jeune fille a été déférée devant le procureur de Koula-Moutou qui a transmis le dossier à un juge d’instruction ayant décidé de laisser la jeune accusée en liberté provisoire avant sa prochaine comparution.


Érigée pour assurer la protection et la promotion des droits des individus, la loi pénale gabonaise accorde désormais un domaine spécifique aux violences morales. C’est le cas de l’escroquerie sentimentale qui expose l’auteur à 6 mois d’emprisonnement avec sursis assortis d’un million de Fcfa, tel que rendu par le Tribunal de Libreville en février 2022.

Andy Marvine Nze

Fils de Lambaréné, passionné d'écriture et féru des réseaux sociaux, qui a à cœur d'informer sur l'actualité gabonaise et internationale. Avant j'étais chef de classe, maintenant je suis titulaire d'un Master en Sciences Politiques et relations internationales

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page