Derniers articlesInternational

Kénya : le costume « africain Kaunda » interdit au Parlement

Ne les trouvant pas appropriés pour assister aux réunions du Parlement, le Kenya interdit tout vêtement africain et le costume Kaunda, selon un communiqué du parlement du pays. Un style vestimentaire appliqué le plus souvent par le Président kenyan mais qui selon Moses Wetangula, président de l’Assemblée nationale, a été jugé comme portant atteinte au sérieux de l’institution.

Fini le style décontracté au sein de l’Assemblée nationale kényane. Son président Moses Wetangula vient d’interdire formellement le port du costume « Kaunda », très apprécié du nouveau chef de l’Etat William Ruto, ainsi que les autres tenues traditionnelles africaines en son sein. Objectif : respecter le code vestimentaire en vigueur.

« Les costumes Kaunda, à manches longues ou courtes, sont désormais proscrits au Parlement, ainsi que toute autre tenue ne correspondant pas à nos dispositions », a déclaré Moses Wetangula le 28 novembre, selon des propos rapportés sur Twitter. Fini aussi par exemple les chemises à col ouvert pour les hommes.

S’il ne vise personne en particulier, ce rappel à l’ordre tombe très mal pour William Ruto, l’actuel président du Kénya dont la garde-robe inaugurale fait la part belle aux emblématiques vestes et pantalons safari « Kaunda ». Un style cher au premier président zambien Kenneth Kaunda, qui a popularisé ce vêtement dans les années 1960.

Une vue du président Kényan

Mais le bureau de l’Assemblée juge que cette élégance décontractée ne siérait guère à la solennité des lieux et au standing des députés. Même exigence du côté des femmes parlementaires priées d’opter pour des tenues strictes plutôt que des vêtements « moulants » ou « révélateurs »… De quoi clouer au pilori le costume fétiche du président kényan.

Selon Moses Wetangula, les tenues sérieuses sont: un manteau, un col, une cravate, une chemise à manches longues, un pantalon long, des chaussettes, des chaussures ou un uniforme de service. Une tenue d’affaires, formelle ou décontractée. Les jupes et les robes doivent avoir une longueur inférieure au genou et être décentes. Les chemisiers sans manches sont interdits.

Andy Marvine Nze

Fils de Lambaréné, passionné d'écriture et féru des réseaux sociaux, qui a à cœur d'informer sur l'actualité gabonaise et internationale. Avant j'étais chef de classe, maintenant je suis titulaire d'un Master en Sciences Politiques et relations internationales

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page