Derniers articlesInternational

Guinée Conakry : réouverture du procès des massacres du 28 septembre

Ecouter l'article

Après plusieurs mois d’arrêt, le procès des massacres du 28 septembre 2009 au stade de Conakry, a repris ce lundi 13 novembre 2023. Une reprise des débats qui intervient 9 jours après l’assaut lancé sur la Maison d’arrêt de Conakry, au cours duquel 4 mis en cause se sont évadés, dont l’un est toujours recherché. 

C’est dans un climat morose que les débats ont repris au tribunal spécial de Conakry. Malgré la demande de renvoi formulée par les parties civiles et le ministère public, suite à l’absence d’un des accusés, le Colonel Claude Pivi, toujours recherché, la Cour a jugé bon de poursuivre les débats. 

Le fantôme du fugitif Claude Pivi pèse sur l’ouverture des débats

Alors que la Cour avait prévu entamer les débats sur un exposé des témoins, les avocats des parties civiles et le ministère public ont tenu à revenir sur les événements du 4 novembre, et les menaces que pourraient désormais faire peser le fugitif Claude Pivi sur certaines parties au procès. Pour sa part, l’avocat de l’homme le plus recherché de Guinée, Fodé Kaba Chérif, a lui aussi jugé « insensé » de reprendre le procès sans son client. 

 
Ce procès historique, débuté le 28 septembre 2022, a connu une interruption le 29 mai 2023, les avocats se plaignant de n’avoir pas été payés. Si les familles, dont au moins 156 proches ont été massacrés au stade de Conakry sous l’éphémère gouvernance des hommes en armes dirigés par le Capitaine Moussa Dadis Camara, nourrissent un fort espoir de voir les coupables condamnés, la récente évasion du Colonel Claude Pivi les laisse sur leur fin. Notons qu’à l’ouverture des débats, l’acteur clé de ce procès, Moussa Dadis Camara était présent, vêtu d’un costume sombre.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page