Derniers articlesSOCIETE

Gabon : retour à la normale au CTA de Nkembo

Ecouter l'article

Si dans notre précédent article intitulé Gabon : fermeture du CTA de Nkembo, les agents dudit Centre de traitement ambulatoire sis dans le 2ème arrondissement de Libreville annoncaient la cessation des activités au sein de la structure afin d’obtenir gain de cause. Après avoir trouvé un terrain d’entente, le calme est revenu et les activités ont repris de plus belle. C’est le constat fait ce mercredi 13 février 2024 par Gabon Media Time

Si les observateurs de la vie publique étaient pris de panique à la suite du mouvement d’humeur, initié par les agents du Centre de traitement ambulatoire (CTA) de Nkembo et qui avait conduit à la suspension des activités au sein de la structure pour une durée de 3 jours, ils pourront finalement dormir sur leurs deux oreilles. En effet, après concertation avec la tutelle, le personnel du CTA de Nkembo sis dans le 2ème arrondissement de la commune de Libreville, est revenu à de meilleurs sentiments et a suspendu ce mouvement d’humeur après satisfaction de leurs revendications. 

Si cette nouvelle réjouit les patients qui y sont régulièrement suivis, notamment les personnes vivant avec le VIH/Sida ( PPVIH), les agents du CTA ont apporté des éclaircissements quant à l’imbroglio engendré après divulgation du reportage par un média public. « Nous avons effectivement lancé le mouvement de grève mais c’était fin février. Cette grève a duré 3 jours, et dès le 1er mars tout est rentré dans l’ordre. Nous avons fait appel à vos confrères mais ils n’ont pas relayés l’information à temps. Mais vous pouvez être sûr et vous le voyez tout a bel et bien repris ici. D’ailleurs nous avons obtenu ce que l’on revendiquait, tout va bien » ont déclaré les agents du CTA rencontrés par Gabon Media Time. 

Plus de peur que de mal 


Bien que le calme soit revenu dans l’écurie, il est tout de même important d’attirer l’attention des autorités face à ces mouvements de grèves qui sont souvent initiés car le personnel réclame de bonnes conditions de travail. En ce qui concerne le secteur de la santé, c’est un pan vital, non sans prétention aucune, ces agents sont au service du peuple, ils méritent de ce fait de travailler dans des conditions favorables. Faudrait-il à chaque fois avoir recours à des mouvements de contestations pour arriver à leurs fins ?  Quoi qu’il en soit, le Centre de traitement ambulatoire de Nkembo est opérationnel et assure à nouveau la prise en charge des malades.

Geneviève Dewuno Edou

Diplômée en journalisme,je suis chargée des rubriques Santé en plus d’être l’une des voix derrière de nombreux reportages de GMTtv. L'écriture, la pose de voix, la présentation du Journal télévisé sont les principales tâches que j’exécute et pour lesquelles je mets mes capacités au quotidien au profit de la rédaction de Gabon Media Time.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page