Derniers articlesECONOMIE

Gabon : OMP et BII annoncent près de 1,6 milliard pour la mise en œuvre d’un système de panneaux solaires

Encore à la traîne en matière de capacité installée d’énergies renouvelables, le Gabon entend s’appuyer sur les opérateurs privés pour combler ce déficit par rapport aux autres pays africains. Cela tombe bien, puisque certains opérateurs entendent également miser sur ce type d’énergies pour l’avenir. C’est le cas d’Owendo Mineral Port (OMP), qui vient de s’allier au British International Investment (BII), pour investir pas moins de 2,6 millions USD dans la mise en œuvre d’un système de panneaux solaires de 1,56 MWc et d’un système de stockage d’énergie par batterie de 1 MW.

Voilà qui s’inscrit pleinement dans la dynamique de changement énergétique prônée dans un monde en mutation et dans un Gabon à la recherche de solutions dans ce domaine. Engagé dans la transformation des ports, Owendo Mineral Port (OMP), partie intégrante du groupe panafricain Arise Ports & Logistics, vient de s’associer au British International Investment (BII), institution britannique de financement du développement et investisseur d’impact, pour investir dans un système de panneaux solaires de 1,56 MWc et d’un système de stockage d’énergie par batterie de 1 MW.

D’un coût de 2,6 millions USD soit près de 1,6 milliard de FCFA, cet investissement aligné aussi bien sur la vision de BII d’atteindre « un portefeuille d’émissions nettes nulles d’ici 2050 » comme indiqué par Geoffrey Manley, directeur et responsable de l’accès à l’énergie à BII, que sur celle d’un Gabon qui entend tirer profit de son dividende énergétique, représente une étape concrète vers la résolution du défi climatique. Un défi autour de l’environnement durable, porté aussi bien par l’ancien régime que par le nouveau, et dont les avantages environnementaux attendus sont considérables.

Une réduction d’émissions de CO2 de 1700 tonnes par an attendue


Inscrit dans le cadre de la stratégie de développement durable d’OMP qui entend développer un port à faibles émissions de classe mondiale, cet investissement qui répond à la demande croissante d’énergie, devrait permettre une réduction estimée à plus de 1 700 tonnes de CO2 par an, tout en optimisant les coûts d’exploitation du port. Toute chose qui aurait comme impact immédiat, de contribuer à l’établissement d’un équilibre énergétique, solaire, commercial et industriel dans le pays.

A noter que cet investissement, « s’inscrit dans l’ambition de BII de soutenir les efforts de décarbonisation de nos entreprises en portefeuille » tout en marquant une « une étape cruciale dans l’engagement de BII en faveur d’un avenir durable » comme indiqué par Ebrima Sawaneh, directeur de l’exploitation et directeur financier d’Arise Ports & Logistics.

Casimir Mapiya

« Mieux vaut une vérité qui fait mal, qu'un mensonge qui réjouit. » Proverbes berbères

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page