A La UneDerniers articlesSOCIETE

Gabon : la vente d’eau en sachet, un danger pour la santé

Ecouter l'article

De plus en plus de personnes au Gabon consomment de l’eau en sachet. Si certains justifient cela par le prix accessible à tous, fixé à 50 FCFA, le mode de conditionnement présente des dangers sanitaires pour les consommateurs. La preuve, dans une récente vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, l’Agence gabonaise de sécurité alimentaire (AGASA) a mis à nu les conditions insalubres dans lesquelles certains établissements, reconditionnent ce précieux liquide vendu aux populations. 

D’origine inconnue et fortement déconseillée par plusieurs spécialistes de la santé dont les diététiciens qui interpellent sur les modalités de son conditionnement, la commercialisation de l’eau en sachet a pris visiblement de plus en plus d’ampleur dans le pays. Une situation qui a poussé l’opinion à s’interroger sur la provenance de ces sachets d’eau qui sont vendus ici et là chez les opérateurs économiques et dont « le goût est très souvent bizarre, parfois on aurait dit l’eau qui a duré dans les sachets » comme l’ont indiqué certains. Face à cette situation, et en vue d’apporter les réponses claires l’AGASA, a donc fait une descente sur le terrain. Laquelle a permis d’évaluer les conditions sanitaires et d’hygiène dans les établissements de reconditionnement d’eau. 

L’eau en sachet impropre à la consommation 

Ainsi sur les lieux, c’est la douche froide. En effet, les responsables des établissements de reconditionnement d’eau ne respectent nullement les normes sanitaires et d’hygiène. Les sachets remplis d’eau sont entreposés au sol, l’environnement dans lequel est pratiquée l’activité et le matériel utilisé laissent à désirer. Une situation alarmante, qui démontre le peu d’intérêt que ces indélicats ont vis-à -vis des compatriotes. Lesquels vont jusqu’à mettre en danger la santé des consommateurs sans aucun scrupule. À croire que certains sont plus guidés par le profit qu’ils tirent de cette activité au détriment du bien-être des populations qui pourtant en ce temps de transition est une priorité pour le Général de Brigade, Brice Clotaire Oligui Nguema. 


Alors que les Gabonais font déjà face au stress hydrique et la cherté de l’eau  ajouter ce problème dans leur quotidien c’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase. Pourtant la vente d’eau en sachet pouvait aider considérablement les populations, étant donné la cherté actuelle de l’eau minérale, dont la distribution est au cœur d’une guerre larvée entre les acteurs. Considérant que la santé des consommateurs est une priorité absolue, l’Agence gabonaise de sécurité alimentaire (AGASA), l’entité sanitaire a de ce fait annoncé des arrestations et des sanctions à l’endroit de tous les contrevenants au motif de mise en danger de la santé publique. Reste désormais à savoir si cette première mesure devrait conduire à une refonte de ce secteur pouvant, à terme, aboutir à une harmonisation des prix, car, malheureusement, l’eau devient au Gabon, un produit de luxe.

Geneviève Dewuno Edou

Diplômée en journalisme,je suis chargée des rubriques Santé en plus d’être l’une des voix derrière de nombreux reportages de GMTtv. L'écriture, la pose de voix, la présentation du Journal télévisé sont les principales tâches que j’exécute et pour lesquelles je mets mes capacités au quotidien au profit de la rédaction de Gabon Media Time.

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page