A La UneDerniers articlesECONOMIE

Gabon : la solution DSK pour aider à remettre l’économie d’aplomb ?

Ecouter l'article

C’est ce qu’il semblerait. En séjour à Libreville avec quelques collaborateurs, l’ancien directeur général du FMI et Ministre de l’Economie, des Finances et de l’Industrie de France, Dominique Strauss-Kahn, a été reçu ce lundi 17 juin 2024 par le ministre des comptes publics, Charles Mba. Au menu de cet échange inédit, la stratégie à mettre en place afin de financer le développement de l’Économie notamment les projets d’investissements contenus dans le Plan National de Développement pour la Transition (PNDT). Une stratégie à laquelle l’ancien responsable du Fonds pourrait vraisemblablement apporter quelques retouches. 

Dans son communiqué relatif à la notation du Gabon, l’agence de notation américaine Moody’s a souligné, tout en reconnaissant la volonté des autorités de la Transition à œuvrer en faveur des populations, que « le gouvernement de transition cherche à répondre aux demandes refoulées en matière sociale et d’investissement et aux attentes populaires ». Autrement dit, le gouvernement de transition tente de mettre en œuvre une stratégie visant à la fois, à répondre aux défis structurels et aux multiples attentes d’une population dans la tourmente ces quatorze dernières années. Mais comment mettre en œuvre cette stratégie sans compromettre le niveau d’endettement? Là est la question qui vaut son pesant d’or, quand on sait que du 1er septembre 2023 au 30 avril 2024, les remboursements de la dette publique conventionnée ont représenté 798 milliards de FCFA dont 588,7 milliards de FCFA en principal et 209,3 milliards de FCFA en intérêts et que sur la même période, les tirages effectués se sont établis à 485 milliards de FCFA selon le ministère de l’Economie. Une stratégie peu optimale donc. C’est donc pour tenter une approche différente, que Charles Mba, ministre des comptes publics, a semble-t-il solliciter l’appui de Dominique Strauss-Kahn, ancien ministre français et directeur général du FMI, en séjour à Libreville depuis quelques jours avec ses collaborateurs. 

Repenser la stratégie de développement et de désendettement 

Reçu donc ce lundi 17 juin, l’ancien haut fonctionnaire a principalement échangé avec son hôte, sur la stratégie à mettre en place afin de financer le développement de l’Économie notamment les projets d’investissements contenus dans le Plan National de Développement pour la Transition (PNDT). Un plan à 3696 milliards de FCFA et contenant 320 projets transversaux qui devraient permettre d’amorcer de grands changements dans la structure même de notre économie, pour peu qu’au moins la moitié des projets voient le jour. Si aucune information précise n’a fuité au sujet de cette rencontre, on peut toutefois spéculer sur le fait que la gouvernance a été placée en bonne place, étant entendu qu’elle est le cœur même de toutes les difficultés que rencontrent le pays ces dernières années. 

DSK qui a, à son actif, la gestion de la crise financière de 2008 et la crise des dettes européennes, pourrait être une oreille attentive aux difficultés que rencontrent le pays tout en apportant des solutions sur le long terme. Il pourrait d’ailleurs s’entretenir, dans la foulée de cette rencontre avec Charles Mba, le ministre de l’Economie, Mays Mouissi et éventuellement le président de la transition, à qui il pourrait également soumettre quelques idées en vue d’aider à remettre l’économie d’aplomb.

Casimir Mapiya

« Mieux vaut une vérité qui fait mal, qu'un mensonge qui réjouit. » Proverbes berbères

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page