A La UneDerniers articlesECONOMIE

Gabon : en 2022 les transferts et subventions ont représenté 33% des dépenses de l’État

En dépit d’un contexte économique qui commandait prudence, contrôle et discipline budgétaire, l’Etat gabonais a maintenu son train de dérives budgétaires. Comme le révèle le dernier tableau de bord de l’économie édité par la Dgepf, ce sont par exemple 489,8 milliards de FCFA qui ont été injectés en transferts et subventions. Un montant représentant près de 33% du volume total des dépenses de fonctionnement en 2022. 

Alors que les investissements publics n’ont représenté que 294,5 milliards de FCFA en 2022 malgré le déficit infrastructurel criant du pays, les dépenses liées aux transferts et autres subventions, ont quant à elles crevé le plafond. Établies à 248,9 milliards de FCFA en 2020, celles-ci ont été quasiment multipliées par deux pour atteindre 489,8 milliards de FCFA deux ans plus tard, représentant donc, près de 33% du volume total des dépenses de fonctionnement.

En effet, bien qu’il martelait notamment à travers son Plan d’Accélération de la Transformation (PAT), son souhait d’optimiser les dépenses publiques pour se dégager des marges de manoeuvre visant à financer la diversification de son économie, l’Etat gabonais et notamment sa classe dirigeante, n’a pas manqué de privilégier les transferts et subventions. Subventions au profit notamment de certaines entités sous tutelle à la gouvernance décriée.

En hausse de 82,7% par rapport à 2021 où ils se situaient à 268,1 milliards de FCFA, ces transferts ont à titre de comparaison, représenté bien plus que la masse salariale des secteurs pétrolier (179,3 milliards de FCFA), minier (155,8 milliards de FCFA), forestier (54,4 milliards de FCFA), assur-bancaire (88,1 milliards de FCFA). C’est dire l’ampleur de ce nouveau dérapage budgétaire.

Casimir Mapiya

« Mieux vaut une vérité qui fait mal, qu'un mensonge qui réjouit. » Proverbes berbères

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page