A La UneDerniers articlesENVIRONNEMENT

Gabon : Foberd accusée de dégâts environnementaux à Alenakiri

Ecouter cet article

Spécialisé dans la grande distribution, le groupe Foberd est au cœur d’une tourmente au quartier Alenakiri dans la commune d’Owendo. Et pour cause, un collectif de riverains a déposé plainte contre l’entreprise dirigée par Mesmim Sigha pour pollution environnementale. 

À l’heure où l’opérateur économique axé dans la grande distribution croit, il semble que certaines de ses initiatives portent atteinte aux règles de bon voisinage. Pis, l’érection de deux barrières de protection sur la rivière Bandzie a fini par avoir des conséquences néfastes pour les populations environnantes. 

La barrière de Foberd à l’origine des inondations à Alenakiri

Les murs construits par Foberd Gabon, désormais embouteilleur et distributeur des produits Coca-cola, obstruent la voie d’écoulement d’eaux. Résultat, la moindre pluie expose les populations au pire. Désireuses de retrouver une sérénité, un collectif d’habitants dudit quartier aurait saisi la Direction générale de l’entreprise mise en cause. Seulement ces tentatives se sont révélées vaines.

En réaction, sur instruction du chef de zone, les barrières érigées ont simplement été détruites. Mais cette mesure populaire n’aurait pas refréné les ardeurs de l’opérateur économique. Pour démontrer sa toute puissance, l’entreprise dirigée par Mesmin Sigha, qui a déjà eu du maille à partir avec la justice gabonaise, a rebâti les deux barrières, objet de la discorde.

Foberd sommé par la gendarmerie de cesser les troubles

Conscient de l’urgence, le collectif de riverains conduit par Fabrice Okogo a déposé plainte à la brigade de gendarmerie d’Owendo. S’étant rendus sur les lieux, les agents vont conclure à la faute de l’entreprise. La sommant de « remédier immédiatement à ce problème incommodant », a rapporté l’hebdomadaire L’Aube.

Dans l’expectative, les populations crient à demi-voix leur ouf de soulagement. Car, faut-il rappeler que l’entité peine à s’exécuter. Les maçons devant détruire ces deux barrières ne se seraient toujours pas présentés. Dans le respect d’un débat contradictoire, Gabon Media Time (GMT) a tenté en vain de joindre la direction générale de Foberd Gabon. Nous y reviendrons !

Afficher plus

Lyonnel Mbeng Essone

Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page