A La UneDerniers articlesPOLITIQUE

CNIE : Ndong Sima bientôt en possession du précieux sésame

Ecouter l'article

Lancée officiellement à Lambaréné le 22 juin dernier par le président de la Transition, le général Brice Clotaire Oligui Nguema, la phase d’enrôlement en vue de la délivrance de la Carte nationale d’identité électronique (CNIE) se poursuit dans les différents sites retenus. Ce 4 juillet 2024, le tour revenait au Premier ministre de la transition, Raymond Ndong Sima d’effectuer sa démarche administrative. 

C’est au sein des locaux de la Direction générale de la documentation et de l’immigration (DGDI) que le chef du gouvernement, Raymond Ndong Sima s’est fait enrôler, après avoir réuni tous les documents nécessaires. Occasion également pour le locataire du 02 décembre de s’assurer du bon accueil des Gabonais et de la bonne tenue des opérations.

Ndong Sima satisfait des conditions d’accueil 

C’est en compagnie du ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, Hermann Immongault que le chef du gouvernement a effectué sa démarche en vue de l’établissement de sa CNIE. Démarche au terme de laquelle Raymond Ndong Sima a exprimé sa satisfaction. « Ce centre reçoit actuellement plus de 350 personnes par jour et pourrait en recevoir plus. Ça ne peut qu’être un moment de satisfaction puisque nous sommes restés sans carte d’identité pendant des années », a-t-il indiqué au micro de la presse Primature.

Par ailleurs, Raymond Ndong Sima s’est réjoui des conditions d’accueil des Gabonais au sein de la Direction générale de la documentation et de l’immigration de Libreville. « Je suis impressionné car le cadre est très agréable. Les conditions d’accueil des personnes me paraissent satisfaisantes et agréables », a-t-il martelé. Il faut dire que le dispositif se déploiera progressivement sur l’ensemble du territoire, afin que chaque Gabonais puisse désormais disposer d’un document d’identité sécurisé et doté d’une technologie de pointe en termes de facilitation de démarches administratives de tous genres, grâce au Numéro d’identification personnel (NIP) incorporé dans la CNIE. 

Articles similaires

Un commentaire

  1. Les gabonais ne disposent toujours pas de Cartes Nationales d’Identités Electroniques a proprement parlé si ce n’est toujours des récépissés auxquelles s’est ajouté le Numéro d’Identification Personnel (NIP) pour enfin se conformer au registre biométrique.
    La question qu’il faudra se poser, c’est a quand la distribution des nouvelles cartes d’identité vu que nous nous rapprochons progressivement des élections présidentielles et que rien n’est mentionné ni sur les anciens récépissés ni sur les nouveaux documents.
    Nous avons confiance au CTRI ainsi qu’au gouvernement pour qu’enfin chaque gabonais puisse disposer d’un sa carte d’identité biométrique après des décennies de privation de ce droit.
    Courage et soutien indéfectibles !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page