A La UneDerniers articlesECONOMIE

BVMAC : le Gabon éponge 31,2 milliards de FCFA sur l’emprunt obligataire EGA05

Le coup d’État militaire perpétré le 30 août dernier n’a pas entamé la détermination des nouvelles autorités à honorer les engagements du Gabon auprès de ses partenaires économiques et financiers. Dernier fait en date, l’emprunt par appel public à l’épargne d’un montant de 100 milliards FCFA lancé le 13 septembre 2019 pour une maturité de 5 ans, et pour lequel le pays vient d’honorer l’avant-dernière échéance à hauteur de 31,2 milliards FCFA. 

L’information a été rendue publique au Bulletin officiel de la Cote le 04 octobre 2024. L’obligation « EOG 6,25% NET 2019-2024 » de l’Etat gabonais a connu une baisse de son encours, passant ainsi de 62,5 milliards FCFA à 31,2 milliards FCFA. Ainsi, au titre des remboursements, cette dette devrait être définitivement apurée l’année prochaine. 

L’État gabonais, un souscripteur qui a la confiance des investisseurs 

Le lancement de la campagne sur l’emprunt obligataire dénommée EGA05 avait suscité un engouement des investisseurs camerounais, selon la COSUMAF, soit 60,12% de la somme souscrite. Selon le gendarme du marché financier de l’Afrique centrale, « La souscription enregistrée sur cette opération témoigne de la confiance des investisseurs dans la signature de cet Etat ».

En effet, la relative facilité de mobilisation des fonds par l’Etat gabonais sur les marchés financiers tient aux garanties de remboursement apportées. En ce qui concerne l’emprunt obligataire EGA05, un compte séquestre d’amortissement de l’emprunt est ouvert dans les livres de la BEAC. A échéance, cet organisme bancaire débite ce compte au crédit des investisseurs concernés.  

Notons que l’État gabonais avait réalisé cette levée de fonds afin de financer certains projets au titre de la loi des finances 2020.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page