Derniers articlesInternational

Tchad : Mahamat Idriss Deby dans le viseur de la justice française

Ecouter l'article

À peine élu à la tête de la République tchadienne, Mahamat Idriss Déby pourrait déjà avoir des démêlés avec la justice française. C’est ce qui ressort d’un article de Jeune Afrique rendu public le 02 juillet, qui fait état d’une enquête préliminaire du parquet national financier (PNF) de France pour détournement de fonds, à la suite des révélations de Mediapart. 

C’est une affaire qui pourrait jeter le froid dans les relations entre Paris et N’Djamena. En effet, selon le magazine Jeune Afrique, citant une source proche du dossier, l’enquête préliminaire ouverte par le PNF vise le président Mahamat Idriss Deby, suite à la parution d’un article de Mediapart faisant état d’achats suspects de vêtements de luxe à Paris. 

Soupçons de détournement de fonds publics et recel 

Selon Jeuné Afrique, tout remonte à décembre 2023 lorsque le journal d’investigation français Mediapart rend public un article faisant état d’achats de vêtements de luxe à Paris par Mahamat Idriss Deby pour un montant de 900 000 euros soit 589,5 millions de Fcfa. Selon le média de gauche cité par Jeune Afrique, « les versements ont été effectués depuis une mystérieuse société baptisée MHK Full Business, enregistrée à N’Djamena, et disposant d’un compte au sein de la Banque commerciale du Chari (BCC), l’un des huit établissements bancaires agréés au Tchad »

Visiblement bien renseigné, Mediapart va jusqu’à dater les virements. Lesquels seraient intervenus le 1er décembre 2021 et le 4 mai 2023. Selon toujours Jeune Afrique qui site le Magazine Challenge, l’enquête pourrait être étendue aux biens immobiliers que possède la famille Deby en France. Rappelons que Mahamat Idriss Deby a pris le pouvoir en 2021 après le décès de son père Idriss Deby Itno, tué par des rebelles dans le nord du pays. A la suite d’une transition de 3 ans, il est finalement élu en mai de cette année, après avoir écarté ses principaux adversaires de la course à la présidence.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page