A La UneDerniers articlesPOLITIQUEPRESIDENTIELLE 2023

Présidentielle 2023 : Barro Chambrier prêt à en découdre avec Ali Bongo

À peine sa candidature à l’élection présidentielle du 26 aout 2023 officialisée le président du Rassemblement pour la patrie et la modernité (RPM) Alexandre Barro Chambrier s’est offert un meeting géant au stade de basket d’Awendje dans le 4ème arrondissement de la commune de Libreville. Occasion pour ce dernier de réaffirmer sa volonté de mettre fin une fois pour toutes au règne du « régime cruel d’Ali Bongo Ondimba »

C’est en présence de plusieurs personnalités politiques, de la société civile et plusieurs centaines de militants et sympathisants que le leader du RPM a tenu à s’exprimer peu de temps après avoir été investi par son parti. C’est le cœur ouvert, que l’ancien ministre des Finances, a rappelé le périple effectué ces derniers mois sur l’ensemble du territoire pour toucher du doigt aux réalités difficiles et injustices vécues par les Gabonais.

Vers un duel Alexandre Barro Chambrier – Ali Bongo Ondimba ?

Égrenant les maux qui minent le pays, notamment « un réseau routier en déconfiture, l’absence d’eau et d’électricité, le chômage en hausse, l’aggravation de la pauvreté et de la misère, l’augmentation exorbitante du coût de la vie ou encore l’insuffisance notoire des infrastructures scolaires et sanitaires et la persistance du conflit hommes /éléphants », Alexandre Barro Chambrier s’appuyant sur le rapport réalisé par l’analyste Mays Mouissi et le juriste Harold Leckat a martelé que le bilan d’Ali Bongo Ondimba était « plus que négatif »

C’est donc face à ce constat pour le moins sans équivoque et soucieux de contribuer au développement de son pays que le président du RPM a dit avoir accepté de briguer la magistrature suprême. « Je suis honoré d’avoir été choisi par mon Parti pour mettre au service du peuple mon expérience, mes compétences et ma détermination et j’accepte humblement de répondre à cet appel pressant des Gabonaises et des Gabonais », a indiqué Alexandre Barro Chambrier.

LIRE AUSSI : Barro Chambrier : « nos adversaires d’en face méritent d’aller se reposer »

Dans la foulée, il n’a pas manqué de décliner son projet de société réparti en 8 axes. Il s’agit entre autres de la consolidation de la démocratie, la bonne gouvernance et l’État de droit ainsi qu’une justice impartiale, le renforcement de la dotation du pays en infrastructures économiques et sociales de base, le redressement de l’économie nationale pour plus de richesses et d’emplois pour tous, la mise en place d’un nouveau pacte social pour un meilleur partage des fruits de la croissance économique.

Autres priorités émises par Alexandre Barro Chambrier la promotion d’une administration, d’une diplomatie et d’une armée plus performante et engagée au service du peuple, l’accélération de la décentralisation et du développement rural, la revalorisation du sport, de la culture et des médias professionnels et la protection du climat, de l’environnement et du cadre de vie.

Morel Mondjo Mouega

Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lancement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019.Rédacteur en chef

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page