A La UneDerniers articlesPOLITIQUE

Paulette Missambo : « le scrutin à un tour a été choisi pour s’adapter à la situation d’Ali Bongo »

Ecouter cet article

À un peu moins de deux mois des prochaines élections présidentielles, la participation du président sortant Ali Bongo Ondimba au processus électorale commence peu à peu à susciter des débats au sein de la classe politique. C’est notamment le cas de la candidate de l’Union nationale, Paulette Missambo qui, lors d’une interview accordée au mensuel Jeune Afrique ce lundi 26 juin 2023, a estimé que le retour du scrutin à un tour n’avait d’autre but que d’épargner l’actuel chef de l’État d’une campagne du fait de son état physique. 

Si pour l’heure l’actuel président continue de jouer les cachotiers sur sa possible candidature, celle-ci pose déjà quelques questionnements sur sa capacité à participer de manière efficiente à la campagne électorale, qui, selon le calendrier communiqué par le Centre gabonais des élections, devrait s’ouvrir le vendredi 11 août prochain. Ainsi, pour le leader de l’Union nationale, le retour du scrutin acté lors de la révision de la Constitution n’avait pour objectif de l’épargner de la rudesse de cette étape du processus électoral. 

LIRE AUSSI: Présidentielle 2023: Paulette Missambo sonne le rassemblement de l’opposition

« Manifestement, le retour au scrutin à un tour a été choisi pour que le parti au pouvoir s’adapte à la situation de son candidat, qui n’est pas physiquement en mesure de faire campagne », a estimé la présidente de l’Union nationale, Paulette Missambo. Dans la foulée, tout en reconnaissant que ce retour au scrutin à un tour pose un problème face à la nécessité de rassembler l’opposition, elle s’est voulue toutefois optimiste. 

La campagne d’Ali Bongo menée par Alain Claude Bilie-By-Nze et le gouvernement ?

Il faut souligner que pour de nombreux observateurs, à l’instar de l’analyste économique Mays Mouissi, la tournée républicaine effectué actuellement par le chef de l’État sortant constitue d’or et déjà sa campagne. « Il (Ali Bongo Ondimba, NDLR) est en campagne depuis 6 mois au moins », a-t-il tweeté. Par ailleurs, selon certaine indiscrétion au sein du gouvernement, la campagne présidentielle pourrait être assurée par le premier ministre Alain Claude Bilie-By-Nze et les membres du gouvernement avec comme relais les différents candidats du Parti démocratique gabonais (PDG) aux élections législatives prévues dans la même période.

Afficher plus

Morel Mondjo Mouega

Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lancement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Rédacteur en chef

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page