A La UneDerniers articlesSport

Panthères du Gabon : 7 membres du staff de Mouyouma toujours sans contrat de travail

Engagé à changer de paradigme au sommet de l’équipe nationale des Panthères du Gabon après un passage à vide sous Patrice Neveu, le nouveau sélectionneur gabonais ferait déjà face à des difficultés d’ordre administratif. Comme le rapporte l’Agence gabonaise de presse (AGP), Thierry Mouyouma compterait 7 membres de son staff en situation irrégulière. La faute au ministère de tutelle qui ne leur aurait toujours pas fait signer des contrats de travail.

Si le début des éliminatoires pour la Coupe du monde a permis aux Panthères du Gabon de montrer un autre visage, c’est assurément grâce au travail de fourmi réalisé par Thierry Mouyouma et tout son staff. Rétablissement du dialogue interne, règlement des différends, proximité avec les joueurs, le nouveau sélectionneur s’est s’appuyer sur un staff de qualité pour solutionner les maux qui minaient la tanière des félins. Seulement, cette dynamique nouvelle et encourageante pourrait se heurter au traitement réservé à certains par l’État.

Un staff , deux traitements ?

Si certains sont aux petits oignons, il est déplorable qu’une catégorie des membres du staff de Panthères du Gabon tire le diable par la queue près de 6 mois après leur nomination.« Nous étions dernièrement en Côte d’Ivoire dans le cadre de la Coupe d’Afrique des nations, non pas seulement pour observer nos prochains adversaires, mais aussi pour voir la manière avec laquelle les autres staffs techniques fonctionnent. Des équipes comme le Maroc, l’Égypte ou l’Afrique du Sud, ont des staffs avoisinant 40 personnes », aurait souligné Thierry Mouyouma.

Difficile de s’imaginer qu’une équipe restreinte d’une vingtaine de personnes ne puisse pas être prise en charge convenablement par le ministère des Sports. Désireux de trouver une issue rapide à cette situation qui n’a que trop duré, le technicien gabonais, actuellement en tournée en Europe pour échanger avec les internationaux et les potentiels candidats, appelle le Dr. André Jacques Augand à des mesures fortes.« Nous avons pu échanger avec monsieur le ministre des Sports, et ce dernier nous a assurés qu’il travaillera sur ce dossier afin de décanter la situation », aurait conclu Thierry Mouyouma.

Lyonnel Mbeng Essone

Rédacteur en chef adjoint, je suis diplômé en droit privé. J'ai longtemps fourbi mes armes dans les cabinets juridiques avant de me lancer dans le web journalisme.Bien que polyvalent, je me suis spécialisé sur les questions sociétés, justice, faits-divers et bien sûr actualités sportives.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page