A La UneDerniers articlesSOCIETE

Naufrage de l’Esther Miracle: la Société civile va porter plainte contre l’Etat et Royal Cost

Le Réseau des organisations libres de la société civile pour la bonne gouvernance au Gabon (ROLBG) et plusieurs autres plateformes de la société civile,ont lancé une pétition le dimanche 12 mars 2023. Ayant déjà récolté 200 signatures, ladite démarche prendra fin le jeudi 16 prochain avec le dépôt d’une plainte collective contre les responsables de ce drame. 

 C’est au site de recueillement dédié aux proches et aux populations désireuses de communier en prière pour l’ensemble des naufragés du navire Esther Miracle que Georges Mpaga et Privat Ngomo ont édifié l’assistance sur le bien-fondé de leur démarche. Une pétition lancée qui ambitionne de mettre la société Royal Cost Marine face à ses propres turpitudes, si tant est qu’elle serait reconnue coupable.

Pour établir la réalité autour de ce drame qui attriste la nation tout entière, le Réseau des organisations libres de la société civile pour la bonne gouvernance au Gabon a obtenu pas moins de « 200 personnes » en seulement une journée. Toute chose qui augure une suite favorable car cette base dev données servira « pour la constitution des parties civiles ». En effet, Georges Mpaga a d’ores et déjà annoncé la couleur après la collecte.


« Nous allons poursuivre cette campagne jusqu’à mercredi prochain et jeudi, la plainte collective sera déposée », a-t-il déclaré. Aussi, le leader de la société civile a souligné l’intérêt de se manifester pour que faire bouger les lignes. « Nous invitons par conséquent, les personnes concernées par ce drame et les Gabonais sensibles à cette cause de se joindre à la société civile en vue de la mise en œuvre d’actions judiciaires  communes », a conclu Georges Mpaga. Le ton est donné !

Morel Mondjo Mouega

Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lancement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Rédacteur en chef

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page