A La UneDerniers articlesSOCIETE

Mouila : les populations barricadent le pont de la Concorde pour dire non aux délestages

Ecouter l'article

Depuis un bon moment déjà les populations de Mouila, chef-lieu de la province de la Ngounié, ne cessent de s’insurger contre les délestages abusifs qu’ils subissent de la part de Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG). Lasse de subir ce calvaire qui n’a que trop duré, et pour manifester leur mécontentement, plusieurs jeunes ont décidé d’interrompre le trafic au niveau du pont de la Concorde ce mardi 5 mars  2024. 

Depuis ce lundi 4 mars, la ville de Mouila dans la province de la Ngounié est complètement privée d’électricité. Excédé par ce calvaire occasionné par la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG), les populations irritées, ont décidé de battre le pavé pour protester contre ces délestages abusifs. C’est donc dans la nuit du 5 mars que les populations ont assiégés le pont de la Concorde, une infrastructure essentiel qui permet de relier les deux rives de la ville, paralysant ainsi la circulation des automobilistes. 

Pont de la Concorde bloqué, pas moyen de circuler à Mouila 

C’est donc avec des troncs d’arbre, des fûts et des parpaings, que les Ngounis ont barricadés la passerelle, contraignant les automobilistes à se ranger sur le bas-côté du pont. Si cette mesure semble dérangeante, les populations en colère le justifient par le mutisme de la SEEG qu’il considère comme étant du mépris vis à vis des habitants de cette partie du pays et qui impacte plusieurs ménages « Les produits alimentaires pourrissent dans les congélateurs,  les appareils électroménagers se gaspillent, nos enfants n’arrivent pas à étudier et  à aller à l’école, nous même nous n’arrivons pas à nous rendre au travail, la vie est devenue  infernale à Mouila » a fustigé un habitant. 

Une situation alarmante qui selon certains manifestants présents sur les lieux intervient suite au non respect des promesses faites par les autorités locales depuis plus de 3 semaines déjà de décanter ce problème qui turlupine les habitants de la ville de Mouila. Ainsi les populations interpellent les autorités en place afin de trouver une solution pérenne pour résoudre cette crise d’électricité. Rappelons que ces délestages intempestifs sont décriés sur tout le territoire, suscitant les protestations voire même des confrontations avec les forces de sécurité et de défense. Vivement que les responsables de la Société d’énergie et d’eau du Gabon ( SEEG) et le ministre de l’Energie, Jeannot Kalima prennent au sérieux cet épineux problème.

Geneviève Dewuno Edou

Diplômée en journalisme,je suis chargée des rubriques Santé en plus d’être l’une des voix derrière de nombreux reportages de GMTtv. L'écriture, la pose de voix, la présentation du Journal télévisé sont les principales tâches que j’exécute et pour lesquelles je mets mes capacités au quotidien au profit de la rédaction de Gabon Media Time.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page