Derniers articlesSOCIETE

Moanda : sortie de terre du complexe scolaire, 12 ans plus tard

Ecouter l'article

Le 15 juin dernier a été un moment historique pour la ville de Moanda, dans la province du Haut-Ogooué. En effet, après plus de 12 ans d’attente, la construction du complexe scolaire a finalement été lancée. Toute chose qui devrait permettre de résorber la problématique des effectifs pléthoriques très souvent décriée. 

Depuis l’arrivée des nouvelles autorités à la tête du pays, chaque province du Gabon vibre au rythme des travaux de réhabilitation et de construction. La ville minière qu’est Moanda, n’est pas restée en marge puisque le week-end écoulé, c’est en présence du député de la transition Alexandre Awassi, du représentant la ministre de l’Éducation nationale, des Délégués spéciaux et du Conseil des sages de cette circonscription qu’ont débuté les travaux de construction du nouveau complexe scolaire de la ville.

Fin de la problématique des effectifs pléthoriques 

Si le député de la transition, Alexandre Awassi a indiqué que « cet important projet (…) viendra assurément résorber la sempiternelle problématique des effectifs pléthoriques dans les établissements existants », la concrétisation de ce projet émane de la volonté du Chef de l’Etat Brice Clotaire Oligui Nguema  qui lors de son séjour dans la province du Haut-Ogooué avait fait la promesse de sortir de terre ledit établissement d’enseignement. C’est donc dans le 2ème arrondissement de la commune que ce nouvel édifice accueillera ses premiers élèves dès la rentrée des classes de l’année scolaire 2025-2026, conformément au chronogramme établi.

Il est tout de même important de souligner que depuis 2012,  la construction du complexe scolaire de Moanda figurait parmi les promesses du gouvernement du Président déchu Ali Bongo Ondimba. Une promesse qui ne s’était pas concrétisée en raison de la mauvaise gouvernance des dirigeants. Résultat, les apprenants étaient donc face à une problématique qui peinait à se résoudre. Gageons que le délai de livraison sera respecté, et que dans les 12 mois à venir le pré-primaire, primaire et l’établissement secondaire allant de la sixième à la terminale ne seront plus en chantier. 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page