A La UneDerniers articlesSOCIETE

Libreville : une foire agricole prévue du 22 au 24 décembre 2023

Le ministère de l’Agriculture, de l’élevage et de la pêche organise du 22 au 24 décembre 2023 une foire agricole. L’événement aura lieu à l’esplanade de l’hôtel Mont de Cristal dans le 3ème arrondissement de Libreville. Occasion pour les organisateurs de valoriser les produits agricoles et halieutiques dont regorge notre pays.

Libreville s’apprête à accueillir un événement majeur qui mettra à l’honneur l’agriculture. Un espace qui permettra aux professionnels du domaine de vendre leurs produits et aux populations de découvrir et d’apprécier les richesses de l’agriculture locale. Cette initiative du ministre de l’agriculture, Jonathan Ignoumba promet d’être un moment exceptionnel, offrant une plateforme unique pour célébrer, éduquer et promouvoir les pratiques agricoles durables.

Une foire agricole pour la valorisation de l’agriculture

Le Gabon, bien que souvent associé à sa biodiversité et à l’or noir,  est également un terreau fertile pour l’agriculture. Si le premier ministre Raymond Ndong Sima n’a pas évoqué de politique agricole claire lors de la présentation de la politique générale, il a mentionné la nécessité de rendre ce secteur plus attractif notamment par la mécanisation. Cet événement est donc également l’occasion de mettre en lumière le fonctionnement du secteur agricole.

La foire agricole qui se tiendra à Libreville se veut être une vitrine des succès et des défis du secteur. Si le programme n’a pas encore été rendu public, on peut aisément s’attendre à des ventes de fruits, légumes, céréales, et produits transformés, des expositions, et des ateliers pratiques. L’objectif est de créer un espace d’échange et de partage d’expériences pour stimuler la croissance de l’agriculture au Gabon.

Ainsi, cette foire vise à renforcer le secteur agricole gabonais de multiples façons. Elle devrait contribuer à sensibiliser la population à l’importance de l’agriculture, encourager la consommation de produits locaux, stimuler l’entrepreneuriat agricole et renforcer la sécurité alimentaire dans le pays, par ailleurs très dépendant des importations.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page