Derniers articlesSOCIETE

Libreville : le Gen. Rapontchombo somme les propriétaires des véhicules de s’acquitter des frais d’enlèvement

Ecouter l'article

Le 17 janvier dernier, le Délégué spécial chargé de la commune de Libreville a initié à travers les six arrondissements « l’opération de libération du domaine communal ». Une initiative qui vise à redonner et à restaurer l’image de Libreville la coquette. C’est donc dans le même ordre d’idée, qu’il a à travers un communiqué paru dans l’Union ce vendredi 8 mars 2024, exhorté toutes personnes ayant des voitures à la fourrière pour infractions au Code de la route de s’acquitter des frais relatifs à la faute commise dans le plus bref délai. 

Si depuis son arrivée à la mairie de Libreville, le Général Judes Ibrahim Rapontchombo s’attelle à remettre de l’ordre dans son écurie, il le fait également vis-à -vis des populations, lesquelles brillent par les actes inciviques qu’ils posent au quotidien. Exaspéré par l’encombrement des véhicules  dans les Parcs au sein de l’Hôtel de ville, l’édile de la Capitale à travers un note d’information paru dans le quotidien l’Union le 8 mars 2024 a sommé les propriétaires des voitures saisies par sur la voie publique de procéder dans l’immédiat aux règlements des frais d’enlèvement, de remorquage et de gardiennage. Et ce « dans un délai de 8 jours à compter de la diffusion du présent communiqué » précise la note d’information. 

8 jours pour les propriétaires pour passer à la fourrière municipale 

Ainsi, soucieux de désengorger les parcs de stockage des véhicules ramassées ici et là dans la ville, le Délégué spécial en charge de la gestion de la mairie de Libreville, le Général de Brigade Judes Ibrahim Rapontchombo appelle les contrevenants à « se munir de leurs pièces d’identité, cartes grises ou des certificats d’immatriculation de véhicules » indique le communiqué. Lequel précise que toutes les personnes concernées par cette note doivent s’exécuter dans un délai de huit jours faute de quoi « lesdits véhicules seront soumis à la vente aux enchères publiques ou à la destruction conformément aux dispositions législatives et réglementaires en vigueur ».

 
Le présent communiqué a d’ailleurs énuméré la liste des différents véhicules. Chaque propriétaire est donc invité à s’acquitter des redevances. Il faut souligner que cette action n’est pas la première, gageons que cette initiative portera ses fruits et que les citoyens sauront s’arrimer à la discipline de l’édile de Libreville qui multiplie des actions fortes à travers la capitale et ce dans le but de restaurer l’ordre urbain et de lutter contre l’insalubrité qui est une véritable épine sous le pied du gouvernement depuis des années.

Geneviève Dewuno Edou

Diplômée en journalisme,je suis chargée des rubriques Santé en plus d’être l’une des voix derrière de nombreux reportages de GMTtv. L'écriture, la pose de voix, la présentation du Journal télévisé sont les principales tâches que j’exécute et pour lesquelles je mets mes capacités au quotidien au profit de la rédaction de Gabon Media Time.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page