Derniers articlesSOCIETE

Libreville : l’absence de poubelles publiques le long du littoral, un facteur de pollution 

Ecouter l'article

Objet indispensable dans le mobilier urbain, les poubelles publiques permettent de conserver un bon niveau de propreté dans l’espace public. Cependant, leur installation le long du littoral et même à travers la capitale semble être de loin la priorité de la municipalité. Toute chose qui contribue à la pollution de l’environnement et à l’enlaidissement de la ville décrié par tous.  

Libreville, la capitale politique du Gabon croule sous des tas d’immondices. Un fait qui est très souvent imputé à l’incivisme des populations, mais aussi à la défaillance des services de la ville. Si sur la façade du Lycée national Léon Mba, la présence de grands bacs à ordures est bien visible, le reste du littoral en est dépourvu. Une situation qui pousse généralement les usagers à se débarrasser de leurs détritus dans des espaces inappropriés, avec des conséquences en termes de pollution. Si la stratégie des services en charge de la question, semble maximiser sur l’implantation de grands bacs à ordures dans des zones à forte population, les poubelles à ordures, sont bien plus pratiques pour les usagers qui peuvent facilement se débarrasser de leurs déchets.  

Malheureusement, à l’épreuve des faits, de la Maringa à l’entrée de la Baie des rois, en passant par le boulevard du  Bord de mer jusqu’au quartier London, pas d’équipements qui peuvent inciter les usagers à ne pas jeter leurs déchets directement au sol. En béton, en bois, en métal, ou en plastique, les collectivités ont le choix entre plusieurs modèles de poubelles publiques pour conserver une certaine harmonie avec le paysage urbain. 

De la nécessité d’implémenter une méthode efficace

Si le délégué spécial en charge de la commune de Libreville, le général Judes Ibrahim Rapontchombo a inscrit la salubrité publique au cœur de son action, la méthode et la rigueur semblent ne pas être au rendez-vous alors qu’elles sont un gage d’efficacité et de réussite. Rappelons que les poubelles publiques servent exclusivement au dépôt de petits déchets. Plusieurs pays à travers le monde, à l’instar du Congo Brazzaville, ont généralisé ces poubelles dans le centre-ville, à des intervalles rapprochés. Vivement que la main de Judes Ibrahim Rapontchombo ne tremblera pas pour rectifier le tir

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page