BusinessDIASPORA

France : une plateforme numérique pour soumettre des projets de développement

Ecouter l'article

Dans le cadre des préparatifs de la visite officielle à Paris du chef de l’État, son Excellence Brice Clotaire Oligui Nguema, le Consulat Général du Gabon en France et l’ambassade du Gabon mettent à la disposition de la diaspora la plateforme AKOMA. Cet outil propose une solution à la diaspora gabonaise de France, Suisse, Portugal, Monaco et Andorre pour faire parvenir au président de la République leurs projets de développement socio-économique du Gabon.

Développée par DSTrust, le 1er cabinet de conseil spécialisé en cybersécurité, dirigé par Didier Simba, expert international en cybersécurité, AKOMA vise un double objectif, d’une part recenser les compatriotes qui souhaitent prendre part à la rencontre du 1er juin 2024 avec le chef de l’État et d’autre part, consolider l’ensemble des projets de la diaspora. 

Plusieurs fonctionnalités disponibles 

Les diasporas africaines en Europe et dans le monde sont des acteurs essentiels dans le développement de leurs différents pays. Si la diaspora gabonaise est l’une des moins actives dans ce domaine, la plateforme AKOMA est une solution qui devrait permettre de consolider les projets porteurs et de donner aux autorités une certaine visibilité sur les capacités d’investissement de compatriotes expatriés et de mieux planifier les besoins du pays. 

Ainsi, la plateforme dirigée par Didier Simba offre entre autres fonctionnalités, le recensement des compatriotes, en prélude à la rencontre du 1er juin entre la diaspora et le président de la Transition, le Général Brice Clotaire Oligui Nguema, la collecte des projets, pour les inscrits, disposer d’informations à jour sur le déplacement du chef de la Transition, la compilation des projets proposés dans un rapport qui sera remis au chef de l’Etat. 


Notons que les compatriotes de France, Suisse, Portugal, Monaco et Andorre porteurs de projets et souhaitant s’inscrire dans la vision de développement du Gabon, peuvent d’ores et déjà se rendre sur www.akoma.ga afin de soumettre leur plan. Dans sa vision de développement, DSTrust prévoit d’étendre les fonctionnalités de akoma.ga et d’explorer de nouveaux marchés au Gabon et dans la diaspora dans les années à venir.

Articles similaires

2 commentaires

  1. Actuellement, le site Akoma où l’on soumissionne les projets est suspendu.
    J’aimerai soumissionner un projet au Gabon et être accompagné, avoir l’appui des institutions dans la réalisation de ce projet.
    Il s’agit d’un programme d’information, d’alphabétisation et d’éducation des femmes au numérique par l’Andragogie.
    Merci de me contacter.

  2. J’aimerais soumettre un projet sur la plate-forme concernant le projet de renouvellement de voie ferrée qui va être réalisée au cours des prochains mois. J’aimerais que le Gabon puisse réécrire le DCE. Je m’explique au lieu que les étrangers viennent réaliser à chaque fois les travaux au sein de notre pays. Nous souhaitons que le Gabon mette en place une coopération de formation. Tout d’abord, en achetant les machines adaptées pour les travaux et, par la suite, il sera question de former nos compatriotes gabonais afin que ces derniers puissent être habilités.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page