A La UneDerniers articlesPOLITIQUE

Gabon : Réagir exige la publication du projet de Constitution

Ecouter l'article

L’annonce de la fin des travaux du Comité Constitutionnel National portant sur le projet de Constitution faite par la ministre de la Réforme des institutions Murielle Minkoue Mintsa lors de l’audience qu’elle a accordé à l’ambassadeur de l’Union européenne, Cécile Abadie n’aura pas manqué de susciter des réactions au sein de la classe politique gabonaise. C’est notamment le cas du parti Réappropriation du Gabon, de son indépendance pour sa reconstruction (Réagir) qui dans une publication sur sa page Facebook officielle a exigé la publication pure et simple dudit projet de Constitution. 

Entamés il y a un mois, les travaux de rédaction du projet de la nouvelle loi fondamentale réalisé par le Comité constitutionnel national ont été récemment bouclés. C’est du moins ce qui ressort de la rencontre entre la coordinatrice de cet organe Murielle Minkoue Mintsa et l’ambassadeur de l’Union européenne qui était accompagné pour l’occasion par le Chef équipe régional au service des Instruments de politique étrangère (FPI) Afrique de l’Ouest et Lac Tchad, Giovanni Squadrito.

En effet, conformément aux délais impartis, ledit projet devrait être remis au Président de la Transition, le Général Brice Oligui Nguema dans les prochains et sera soumis à référendum entre novembre et décembre, tel qu’indiqué par l’agenda du Comité de Transition pour la Restauration des Institutions (CTRI). Une étape importante dans le processus de transition entamé depuis le coup d’État du 30 aout 2023 et qui marque un pas de plus vers le retour à l’ordre constitutionnel. 

Réagir pour une publication du projet de Constitution

Si pour l’heure, la date de remise du projet de Constitution au chef de l’État n’est pas connue, certains acteurs politiques, à l’instar du parti Réagir, souhaite d’or et déjà que ce texte soit rendu public. « Maintenant que votre projet de Constitution est prêt, mettez-le à la disposition des Gabonais, suscitez le débat, ça nous concerne. Publiez-le ! », peut-on lire sur la page Facebook de cette formation politique de l’opposition. 

Une publication qui aura le mérite de soumettre ledit projet à l’appréciation des Gabonais afin d’éviter des manipulations en permettant aux populations de voter en tout état de cause lors du prochain referendum. À noter que ce projet de Constitution devrait tenir compte de l’ensemble des propositions comprises dans le rapport final du Dialogue national inclusif et devra donc jeter les bases d’un État moderne et démocratique. 

Morel Mondjo Mouega

Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lancement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019.Rédacteur en chef

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page