A La UneDerniers articlesPOLITIQUE

Gabon : l’UDIS appelle au report des élections générales

Ecouter cet article

C’est au cours d’une conférence de presse animée ce jeudi 06 juillet 2023 que l’Union pour la démocratie et l’intégration sociale (UDIS) a tenu à s’exprimer sur la préparation des échéances électorales prévues en août prochain. Profitant de cette occasion, cette formation politique, membre de la Majorité républicaine et sociale pour l’émergence (MRSE), s’est insurgée contre les manquements constatés dans la préparation des scrutins par le Centre gabonais des élections (CGE) sollicitant dès lors un report des élections afin de prévenir d’éventuels débordements. 

C’est par la voix de ses porte-paroles Jo Dioumy Moubassango, Ferdinand Demba, Suzanne Mazana-Mayimba et Pascal Nkoulou que cette formation politique dirigée par Hervé Patrick Opiangah a tenu à revenir sur la préparation des élections générales. En effet, si selon le chronogramme annoncé par le CGE, les Gabonais sont appelés aux urnes dès le 26 août 2023, ce parti a émis des doutes sur le respect strict dudit délai. 

LIRE AUSSI : Gabon: l’UDIS et Hervé Patrick Opiangah en ordre de bataille pour les élections générales

L’Union pour la démocratie et l’intégration sociale a pour ce faire, fait constater par exploit d’huissier des manquements au sein de cette entité en charge de l’organisation des élections au Gabon. « L’UDIS déplore que le CGE ne dispose pas, à ce jour, malheureusement d’imprimés, de fiches de candidature, de déclaration sur l’honneur, dont la distribution se fait au compte-gouttes, quand elles existent », a indiqué Jo Dioumy Moubassango.

L’UDIS relève des manquements dans la préparation des élections générales 

La preuve, selon l’exploit d’huissier dressé par Me Raymond Moubele dans les locaux du CGE,  la secrétaire particulière du questeur qu’il a rencontré a déclaré que « les listes des déclarations de candidature ne sont pas disponibles, mais demain le 05 tout sera disponible dans les différentes commissions ». Une situation qui selon l’UDIS n’est pas pour rassurer.

 
À cet effet, Jo Dioumy Moubassango, Ferdinand Demba, Suzanne Mazana-Mayimba et Pascal Nkoulou ont estimé que cette simple carence, « devrait entrainer un report des élections pour tenir compte, à la fois, de la nécessité d’une participation la plus large possible, et de la volonté de transparence et d’apaisement voulue par tous les acteurs politiques ».

Afficher plus

Morel Mondjo Mouega

Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lancement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Rédacteur en chef

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page