Derniers articlesSOCIETE

Gabon: livraison des ARV, mais en quantité insuffisante ?

En rupture depuis plusieurs mois, des stocks d’antirétroviraux seraient désormais disponibles dans certains Centres de traitement ambulatoire (CTA). Une bonne nouvelle pour les Personnes vivant avec le VIH/Sida mais qui suscite quelques inquiétudes auprès des responsables des CTA qui estiment que les stocks bientôt distribués par le gouvernement seraient insuffisants.

Si ces dernières heures le ministère de la Santé a annoncé à coup de renfort médiatique, la disponibilité des Antirétroviraux à travers les Centres de traitement ambulatoires, plusieurs voix s’élèvent quant à la quantité de médicaments livrés ce mardi 11 avril 2023. Une situation qui serait à l’origine du ras le bol des Personnes vivants avec le VIH/SIDA qui ont fait plusieurs mois sans aucun traitement.

Selon une source jointe par Gabon media Time, si quelques cartons des ARV ont été effectivement livrés, les responsables des CTA ont exprimé leur crainte quant à la quantité des médicaments qui seraient insuffisante pour répondre à la demande des PVVIH. Même son de cloche pour la présidente de l’association des PVVIH jointe par téléphone Nathalie Bikene, qui dit n’avoir aucune information sur la quantité des antirétroviraux livrés. 


« J’ai tenté de rentrer en contact avec le ministère de la Santé qui m’a fait savoir que le ministre était sur Port-Gentil avec le président. Et depuis lors je n’ai eu aucun retour venant du ministère pour m’informer si les ARV sont disponibles où non.», nous a-t-elle confié. Une situation pour le moins ambiguë qui devrait dès lors interpeller le ministre de la Santé Dr. Guy Patrick Obiang d’autant plus que les autorités diplomatiques de l’ambassade des Etats-Unis avaient annoncé l’octroie d’un important don des ARV au gouvernement gabonais il y a à peine quelques semaines.

Casimir Mapiya

« Mieux vaut une vérité qui fait mal, qu'un mensonge qui réjouit. » Proverbes berbères

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page