A La UneDerniers articlesPOLITIQUE

Gabon : le Dr. André Jacques Augand malmené par les sénateurs

Ecouter l'article

Après le passage peu élogieux de Laurence Ndong devant l’Assemblée nationale, c’était au tour du Dr. André Jacques Augand de passer à la trappe. Devant les sénateurs lors de son audition pour défendre le texte sur le statut des artistes, le ministre de la Culture aurait brillé par une non-maîtrise des usages reprochée publiquement, rapporte TopInfosGabon.

Qu’est-il arrivé au Docteur André Jacques Augand lors de son audition devant les sénateurs de la transition ? C’est l’interrogation au bout de toutes les lèvres. Car ,des sources concordantes au nombre desquelles notre confrère TopInfosGabon ont révélé que le patron des sports, de la jeunesse et de la culture aurait été froidement recadré par deux parlementaires soutenus par leurs pairs.

Qu’est-ce qui n’a pas marché ?

La qualité du texte proposé par le membre du gouvernement était-elle vraiment minable ? La réponse est à trouver dans l’intervention prompte du sénateur Michel Ongoundou Loundah qui aurait fait observer que le document « que l’on pourrait qualifier de tract », en raison du retard dans sa mise à disposition, était dépourvu de signature et de cachet. Sapristi !

Une constatation lucide qui aurait conduit les sénateurs à soutenir leur collègue. Preuve en a été faite avec la sortie du Dr. André Jacques Augand pour remédier à cette situation ubuesque peu commune à l’hémicycle. Une démarche rectificative qui a occasionné le retard du début des travaux. Dans la même foulée, le vénérable Roland Moutoumbou a pointé du doigt les défauts de forme dudit texte. En réaction, le ministre aurait admis ignorer l’absence de signature.

Lyonnel Mbeng Essone

Rédacteur en chef adjoint, je suis diplômé en droit privé. J'ai longtemps fourbi mes armes dans les cabinets juridiques avant de me lancer dans le web journalisme. Bien que polyvalent, je me suis spécialisé sur les questions sociétés, justice, faits-divers et bien sûr actualités sportives.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page