A La UneDerniers articlesPOLITIQUE

Gabon : la date des élections fixée par le CTRI à août 2025

Alors que les interrogations étaient vives sur le calendrier de la transition, le Comité pour la transition et la restauration des institutions (.CTRI) vient d’apporter des précisions sur la question. C’est par un communiqué rendu public ce 13 novembre 2023 que le porte-parole dudit comité, le lieutenant-colonel Ulrich Manfoumbi Manfoumbi a annoncé la tenue de l’élection présidentielle à août 2025.

Sous réserve de changements apportés par les forces vives de la nation, à la faveur de la concertation nationale dont les travaux débuteront en avril 2024, les Gabonais devraient connaître le nom de leur premier président démocratiquement élu en août 2025, soit deux ans après le début de la transition.

Un calendrier précipité, sous la pression de la communauté internationale 

C’était l’un des points d’achoppement entre le Gabon et ses partenaires internationaux. Alors que le président de la Transition, le général Brice Oligui Nguema s’était défaussé de toute responsabilité sur le choix de la durée de la transition, la pression internationale a fini par avoir raison de lui. En effet, l’incertitude qui prévalait sur la question, décrédibilisait le pays aux yeux de la communauté internationale. Avec ce gage de bonne volonté, le Gabon pourrait un tant soit peu obtenir un répit face à cette pression pesante.

Notons que la durée de la transition fixée à deux ans par le CTRI, épouse globalement un point de vue partagé par la majorité de la classe politique. En effet, de Guy Nzouba Ndama, en passant par Paulette Missambo, Alexandre Barro Chambrier, ou encore des acteurs de la société civile tels que Marc Ona Essangui et Jeoffroy Foumboula, l’idée de deux ans avait été jugée raisonnable.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page