A La UneDerniers articlesSOCIETE

Gabon : écoles, hôpitaux, administrations, des toilettes comme nids d’infections

Ecouter l'article

Les toilettes sont considérées comme des lieux d’aisance. Des espaces pourtant très souvent fréquentés par les clients ou le personnel, que ce soit au travail, dans un restaurant, ou à l’école. Cependant, plusieurs structures n’accordent pas très souvent l’attention qu’il faut à ces coins résultats, ces espaces finissent par se transformer en épicentre de microbes, ce qui pourrait mettre la santé des personnes qui y vont en danger.

L’organisation mondiale de la santé (OMS) préconise de se laver les mains lorsqu’on sort des toilettes. Toute chose qui démontre que ces instances ne sont pas très hygiéniques en raison des besoins qui s’y font. Malheureusement, il arrive que dans les écoles, les bureaux, bars ou restaurants, l’hygiène recommandée pour l’entretien des toilettes est quasi inexistante. En effet, il n’est pas rare de voir la gente féminine se plaindre d’avoir choppé des infections juste après y avoir été. Pourtant l’on conscience que ce sont des espaces publics. Pourquoi autant de négligence pour l’entretien des lieux d’aisance ?

Alors que la santé et le bien-être sont des éléments fondamentaux pour l’épanouissement des personnes, un accent devrait véritablement être mis sur l’hygiène des toilettes et autres espaces publics. Pourtant à ce jour au Gabon, plusieurs établissements scolaires ont des toilettes totalement hors d’usage dans lesquelles les apprenants sont contraints de faire leurs besoins. Pour le cas des bars,certains indiquent qu’ils y’en a où les toilettes sont complètement horribles à gels point qu’il est impossible même de mettre les pieds. Que dire dans les hôpitaux publics où il n’y a même pas d’eau, les malades sont obligés de subir . Avec tout cela on s’étonne du taux d’épidémies qui apparaissent.

L’insalubrité à l’origine de plusieurs maladies 

S’il y a bel et bien une réalité qu’il ne faut pas ignorer, c’est que les maladies naissent aussi à cause de l’insalubrité. Laquelle insalubrité est créée par les comportements inciviques. Il est inconcevable qu’un responsable d’un snack ou autre endroit de divertissement ne pense pas à assainir ses toilettes si tant est qu’il en est. Il en est de même pour les responsables d’établissements qui ne se soucient des vestiaires dans lesquels les élèves devront faire leurs besoins. C’est un fait de société réel qui devrait davantage attirer l’attention des autorités compétentes en l’occurrence la mairie, et le ministre de la santé et même l’ensemble du gouvernement afin d’avoir un regard pointilleux pour ces espaces.

Geneviève Dewuno Edou

Diplômée en journalisme,je suis chargée des rubriques Santé en plus d’être l’une des voix derrière de nombreux reportages de GMTtv. L'écriture, la pose de voix, la présentation du Journal télévisé sont les principales tâches que j’exécute et pour lesquelles je mets mes capacités au quotidien au profit de la rédaction de Gabon Media Time.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page