A La UneDerniers articlesECONOMIE

Franceville : Colas hérite d’un contrat de 72 milliards de FCFA pour la réhabilitation de la phase III des voiries

Ecouter l'article

Le Forum Gabon-France qui s’est tenu du 29 au 31 mai dernier à Paris, a abouti à la signature de plusieurs protocoles d’accord entre les entreprises françaises et gabonaises. C’est notamment le cas de la signature du partenariat relatif aux travaux de réhabilitation des voiries de Franceville phase III et de l’axe routier Bifoun-Lambaréné, entre l’État gabonais et Colas pour 76 milliards francs CFA. Un contrat de plus pour Colas, qui avait déjà hérité de la réhabilitation de plusieurs voiries.

Le président de la transition Brice Clotaire Oligui Nguema est résolument engagé à développer le pays dans sa globalité. C’est donc dans cette optique que le 30 mai dernier, profitant de sa visite en France dans le cadre du 1er Forum d’affaires Gabon-France qui a mobilisé 739 milliards de FCFA, un montant destiné à la mise en œuvre de plusieurs projets structurants qui figurent dans le  Plan national de développement pour la transition (PNDT). Ainsi, dans le domaine des voiries, c’est donc la société française des travaux publics, Colas, par ailleurs filiale du groupe Bouygues, qui aura la responsabilité de réhabiliter les routes des villes de Franceville et l’axe routier Bifoun-Lambaréné.

Colas responsable de la réhabilitation de la phase III des voiries 

Ainsi, sur les 76 milliards de FCFA qui est le montant global du contrat hérité par l’entreprise française Colas, 72 milliards de FCFA sont destinés à la réhabilitation de la phase III des voies d’accès dans la commune de Franceville dans la province du Haut-Ogooué. Toute chose qui donnera un nouvel aspect à la ville. Et 4 milliards de FCFA iront pour les travaux sur l’axe routier Bifoun-Lambaréné (82 KM) dans la province du Moyen-Ogooué. Ces travaux sont véritablement attendus afin de matérialiser l’engagement du président de la transition de développer le Gabon. 

Notons qu’au terme du 1er Forum d’affaires Gabon-France qui réunissait 600 chefs d’entreprises, des organismes gouvernementaux et investisseurs potentiels, la signature des multiples partenariats avec la France s’inscrit dans le cadre de la volonté du président de la République de redynamiser le partenariat économique entre le Gabon et la France. C’est donc une nouvelle ère dans les relations économiques entre le Gabon et la France qui s’ouvre, gageons qu’elle produira des résultats concluants. 

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page