A La UneDerniers articlesPOLITIQUE

Crise au Niger : Ali Bongo pour des sanctions contre les putschistes

La crise politique au Niger continue de susciter des réactions sur le plan international. Le Gabon, par la voix de son ministre des Affaires étrangères Hermann Immongault, a soutenu ce 15 août 2023 lors d’une visite au Nigéria, la politique de sanctions mises en place par la Communauté économique des États de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) pour faire plier les putschistes.

C’est au nom de la Communauté économique des Etats d’Afrique centrale (CEEAC) dont il exerce la présidence tournante, que le Gabon a dépêché son ministre des Affaires étrangères, Hermann Immongault au Nigéria, afin de témoigner la solidarité du chef de l’État Ali Bongo Ondimba et celle de l’organisation régionale, à l’égard de la Cedeao. Ainsi, le Gabon s’inscrit en faveur de la poursuite des sanctions vis-à-vis des militaires nigériens.

Ali Bongo et la CEEAC en soutien aux résolutions de la CEDEAO

Les prises de pouvoir par la force n’ont pas leur place dans la gouvernance démocratique des États. Tel était le message porté par le ministre gabonais des Affaires étrangères, aux États membres de la CEDEAO. Lors de sa rencontre avec le président du Nigéria, par ailleurs président en exercice de la Cedeao, Bola Ahmed Tinubu, le diplomate gabonais a salué les efforts entrepris par la communauté ouest-africaine dans la recherche d’une solution à la crise nigérienne.

« Le président Bongo et la Ceeac condamnent fermement le coup d’État au Niger. Il m’a envoyé ici pour vous dire qu’il soutient la Cedeao et votre leadership dans ce que vous faites pour assurer la restauration de la gouvernance démocratique au Niger… Tout ce qui se passe en Afrique de l’Ouest affecte l’Afrique centrale. Mon Président joint ses efforts à vous et à la Cedeao pour trouver une solution à la crise dans la Cedeao », a affirmé Hermann Immongault, cité par nos confrères de Koaci.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page