A La UneDerniers articlesSport

CANU23 : après une 2ème défaite, la grande désillusion des Panthères du Gabon

Ecouter cet article

Ce mercredi 28 juin 2023, les Panthères du Gabon U23 disputaient leur deuxième match face au Mena du Niger dans le cadre dans le cadre de la Coupe d’Afrique des Nations U23 TotalEnergies qui se tient actuellement au Maroc. Une opposition qui malheureusement aura tourné au fiasco puisque l’équipe du coach Saturnin Ibela Ignambi a été tenue en échec, hypothéquant dès lors son ticket pour la suite de la compétition. 

C’est une véritable douche froide que s’est prise l’équipe gabonaise lors de son deuxième match de poule. Opposée au Mena du Niger, l’équipe du capitaine  Emmanuel Romess Ovono Essogo n’ont pas convaincu malgré quelques sursauts notamment dès l’entame la première période. 

Si dans l’ensemble les poulains de Saturnin Ibela Ignambi ont eu quelques occasions de but, le manque de réalisme devant le manque de réalisme aura été au rendez-vous. Des manquements aux conséquences incalculables qui à la suite, sur une faute de Uriel Michel Mboula en pleine surface de réparation, le Niger bénéficiera d’un pénalty qui sera transformé par Abdoul Moumoumi. 

Un but qui scellait dès lors le sort des Panthères du Gabon qui malgré un léger pressing ne réussiront pas à rattraper le score. « Ce n’est pas une question de mental, le match de ce soir s’est joué sur des actions. Il y a eu une action, pénalty et ils ont marqué. Ce sont des situations de jeu. Aujourd’hui, le Niger a été fort, les garçons ont essayé, mais ce n’est pas passé », a indiqué Saturnin Ibela Ignambi. 


Interrogé sur les facteurs qui auraient concouru à cet échec, le sélectionneur des Panthères du Gabon U23 a souligné que plusieurs facteurs exogènes ont quelque peu parasité la préparation de l’équipe. « Il y a des paramètres exogènes qui peuvent interférer dans la préparation physique et psychologique d’une équipe. D’ailleurs, je veux rappeler que le premier match a été entaché de certains nombres de situations qui ont tout de suite eu un impact », a-t-il indiqué.

PUB-GLOBAL MEDIA TIME Middle bannière

Morel Mondjo Mouega

Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lancement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Rédacteur en chef

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page