A La UneDerniers articlesECONOMIE

Transport : Fly Gabon, une solution aux accidents sur la nationale ?

Ecouter l'article

L’entrée en activité de la compagnie aérienne nationale Fly Gabon dont la création est impulsée par le Président de la transition Brice Clotaire Oligui Nguema, viendra assurément permettre de réduire la recrudescence des accidents sur les routes gabonaises, notamment la nationale 1. Des drames qui sont souvent occasionnés par les poids lourds avec des dommages conséquents. En favorisant ainsi la desserte des grandes villes du pays par voie aérienne, on pourrait assister à une diminution conséquente des drames sur nos routes dès cet été. 

Le réseau routier gabonais est en piteux état exactement à 80% c’est une réalité à laquelle les populations sont véritablement confrontées. Entre crevasses,  nid de poules, des travaux très souvent baclés, ce constat s’accompagne également de son lot de désagréments puisque le mauvais état de la route occasionne des accidents mortels qui sont très souvent décriés dans la rubrique faits divers des médias. Une situation inconfortable que d’ailleurs les populations ont déplorée lors des assises du Dialogue national inclusif indiquant que «  la sécurité routière n’est pas assez garantie et cela favorise la récurrence des accidents de circulation ». 

À l’occasion de la journée mondiale  du souvenir des victimes des accidents de la route, le ministre des Transports, le capitaine de vaisseau Loïc Moudouma Ndinga dans son allocution déclarait qu’en 2022, le Gabon avait enregistré 1399 accidents de la route faisant 603 victimes  contre 2108 accidents de la route et 798 victimes en 2021. Si ces chiffres démontrent une baisse, toutefois ils demeurent alarmants au regard de notre démographie loin d’être dense. Ainsi, la création et le lancement de la compagnie aérienne nationale FLy Gabon contribuera à résorber un tant soi peu cette problématique qui a fait d’ailleurs l’objet d’une attention particulière lors du Dialogue national inclusif. 

Fly Gabon un outil de lutte contre les accidents de la route 

Alors que le gouvernement de transition a annoncé le lancement des premiers vols dès le mois de juin 2024, qui cadre avec la période des vacances scolaires. Un moment important où les déplacements massifs se font tant pour les habitants de l’hinterland que pour ceux de la capitale. Ainsi, prenant en compte les efforts déployés par le ministère du Transport avec notamment la réhabilitation des aéroports de Port-gentil, Oyem, et Makokou, la baisse des prix des billets d’avion,  l’acquisition de deux aéronefs ATR, nulle doute que cette compagnie aérienne très attendue soulagera les populations pénalisées par le mauvais état de nos routes étant entendu que les tarifs de ces billets devraient être sensiblement proches de ceux des transporteurs terrestres. 

Si tous les moyens sont mis en place pour réduire la recrudescence des accidents routiers qui endeuillent les familles et participent également à la destruction du patrimoine routier de l’Etat, il est fort à parier que de moins en moins d’accidents de la route seront enregistrés grâce au déploiement de cette compagnie. Encore faudrait-il que les autorités évitent le piège de la mal gouvernance, qui a plombé la défunte Air Gabon. 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page