A La UneDerniers articlesDIASPORA

Maroc: un Gabonais empêché de sortir du territoire sous le regard impassible de l’ambassade du Gabon

C’est un véritable calvaire que traverse depuis plusieurs jours le jeune Roger Rosny O.O. En effet, alors que ce dernier disposerait de l’ensemble des documents qui l’autorisent à sortir du territoire marocain, il rencontrerait plusieurs tracasseries, le tout sous le regard presque impuissant de l’ambassade du Gabon au Maroc. 

Les ressortissants gabonais seraient-ils désormais abandonnés par leur ambassade au Maroc ? C’est le sentiment qui pourrait se dégager au vu de la situation pour le moins inconfortable que traversent certains d’entre eux qui souhaitent regagner leur pays ces dernières semaines. 

La preuve avec le cas du jeune Rosny O.O qui depuis près de deux semaines peine à regagner le Gabon faute d’assistance consulaire. Un empêchement de sortir du territoire chérifien, qui selon ce dernier, serait consécutive au fait que son nom ,e figure pas sur la liste fournie par l’ambassade du Gabon à la police de l’air du Maroc. Une position pour le moins curieuse alors qu’il dispose bien d’un laissez-passer référencé n°01469 daté de 12 janvier 2023 et même d’un billet d’avion Casablanca-Libreville. 

Pis, pourtant informé de la situation vécue par ce compatriote, les autorités consulaires restent silencieuses et se trouveraient même dans l’incapacité d’accompagner leur citoyen à l’aéroport de Casablanca pour résoudre cette question qui met ce jeune Gabonais dans une situation peu confortable dans un pays où le concerné vit désormais à l’aéroport international Mohamed V.


La position de l’ambassade du Gabon au Maroc, représentation diplomatique, qui rame à contre-courant de l’engagement pris par le gouvernement en décembre 2021 par le renforcement de la protection ou de l’assistance consulaire des Gabonais de  l’Etranger en cas de « détresse ».

Voilà un manque de proximité des autorités consulaires avec les ressortissants Gabonais au Maroc qui ne devrait pas laisser le nouveau Premier ministre Alain Claude Bilie-By-Nze, qui s’est fait chantre du patriotisme insensible. Il devrait pouvoir instruire son gouvernement à faire preuve de pragmatisme pour que le jeune Rosny O.O, expatrié au Casablanca pour des raisons d’études, regagne Libreville dans les meilleurs délais.

Morel Mondjo Mouega

Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lancement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Rédacteur en chef

Articles similaires

2 commentaires

  1. Vous les journalistes souvent vous racontez de bêtises mais pas possible. Je pense que vous devez apprendre à mieux vous informer avant de nous « informer » ou de déformer les informations. Les étudiants sont très bien traités au Maroc j’en suis un exemple parlant. Ceux qui choisissent d’agir comme bon leur semble agissent comme tel.

    Vous êtes vous rassurés que le concerné dispose d’une carte consulaire ? Avez-vous le motif pour lequel il ‘e dispose pas de carte de séjour ? Savez-vous réellement pourquoi il est bloqué à l’aéroport ?

    Je suis gabonais, étudiant, je sais que le Maroc est un pays de droit et de loi. La police marocaine ne dérange pas les gens. Même ceux qui sont illégalement présents sur le territoire cherifien vivent assez bien outre leur situation administrative qui restreint certaines opportunités. #Les diplomates gabonais au Maroc repondent à leur téléphone 24/7j. J’ai personnellement accompagné un étudiant et le premier Conseiller m’a orienté vers le Chargé de protocole qui nous a devancé à l’aéroport en plein 23h. Respectez les efforts des gens. #Il faut que nous-mêmes nous soyons d’abord conscients de ce que les lois du pays qui nous accueille ne sont pas de la merde. *C’est le Maroc, c’est pas Libongui City.*

  2. Je suis émerveillé par la quantité d’énergie déployée pour nuire aux autres, c’est tout simplement incroyable. Arrêtons un peu cela. Laissons les diplomates travailler en paix. J’ai été au Maroc pendant la pandémie de la Covid-19 et j’ai vu de mes propres yeux l’engagement de l’Ambassadeur Haut Représentant, le Dr Sylver MINKO MI NSEME Aboubakar, et de son équipe, envers les Gabonais vivant au Maroc. Mon fils a même été incarcéré pour une affaire fausse, et le service consulaire a toujours été à la hauteur.

    Excellence, je tiens à vous féliciter pour tous les efforts que vous déployez pour les Gabonais résidant au Maroc. Les propos rapportés par le journal GMT ne sont, pour nous qui connaissons votre dévouement, qu’une simple orchestration folklorique.

    Je me souviens d’une histoire que j’ai entendue à propos du Dr Sylver MINKO MI NSEM Aboubakar. Un jour, un jeune Gabonais est arrivé au Maroc pour étudier. Il avait tout perdu, y compris ses papiers d’identité, et se retrouvait sans abri et sans argent. Il a fait appel à l’Ambassade Gabonaise pour obtenir de l’aide. Le Dr MINKO MI NSEM et son équipe n’ont pas hésité à lui offrir un toit et à l’aider à retrouver ses papiers d’identité. Ils ont également pris en charge ses dépenses quotidiennes jusqu’à ce qu’il puisse se remettre sur pied.

    Cette histoire montre à quel point le Dr MINKO MI NSEM est déterminé à soutenir les Gabonais vivant au Maroc, peu importe leur situation. C’est un véritable leader qui n’hésite pas à aller au-delà de ses fonctions pour aider les membres de sa communauté.
    Gardez votre esprit intact et ne changez pas. NMGildas

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page