A La UneDerniers articlesPOLITIQUE

Législatives 2023 : Oyiba, Ngoubili, Louembe, Boukoubi déjà élus

Ecouter cet article

Alors que le Conseil gabonais des élections (CGE) a rendu publique la liste définitive des candidats en lice pour les législatives d’août prochain, le Parti démocratique gabonais (PDG) part avec une longueur d’avance dans plusieurs circonscriptions électorales du pays. En effet, des poids lourds du parti comme Jean-Pierre Oyiba, Ongouori Ngoubili Félicité, Blaise Louembe ou encore Faustin Boukoubi, ne feront face à aucun concurrent dans leurs sièges.

Tous les candidats aux législatives ne sont visiblement pas logés à la même enseigne. Certains ténors du PDG tels que Jean-Pierre Oyiba, Félicité Ongouori Ngoubili, Blaise Louembe et Faustin Boukoubi, peuvent d’ores et déjà s’assurer d’une victoire certaine au soir du 26 août 2023 et pour cause, leurs adversaires politiques n’ont investi aucun candidat sur leurs sièges respectifs.

Des forteresses imprenables 

Le Parti démocratique gabonais a su au fil des années imposer sa domination dans l’Ogooué Lolo et le Haut-Ogooué, faisant de ces provinces ses chasse gardées. Faustin Boukoubi, élu sans discontinuité depuis la 11ème législature dans la Lombo-Bouenguidi, s’est affirmé comme le leader incontesté du premier siège de ce département en se faisant élire en 2018 dès le premier tour avec 96% de suffrages.

Par ailleurs, fort de ses 94% en 2018, Jean-Pierre Oyiba a su décourager tout potentiel candidat voulant le défier dans son fief du 1er arrondissement de Franceville. Ongouori Ngoubili Félicité et Blaise Louembe s’en étaient sortis respectivement avec 79% et 74% à la Lékoni-Lékori et dans le 1er arrondissement de Koulamoutou. Ainsi,  Les démocrates et l’Union nationale, qui ont lourdement perdu contre le PDG dans ces circonscriptions, se sont abstenus d’y proposer à nouveau des candidats.

Notons que le parti démocratique Gabonais, qui a proposé des candidats sur chacun des sièges, bénéficie de cette avance stratégique dans plusieurs autres circonscriptions du pays, principalement dans la province du Haut-Ogooué.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page