Derniers articlesFAITS DIVERS

Koulamoutou : elle meurt des suites d’une morsure de poisson

Ecouter cet article

C’est une histoire des plus étranges qui s’est produit dans le canton de Lassio-sébé dans la province de l’Ogouée-Lolo. En effet, selon les informations relayées par l’Agence gabonaise de presse (AGP) Alice Nyangui, la cinquantaine révolue, aurait trouvé la mort à la suite de la morsure d’un poisson qu’elle venait de capturer. 

Selon le témoignage de son frère aîné, le nommé Joachim Massimo, chef de groupement du village Mandji-Kida, situé sur l’axe Lastrouville-route économique, le jour de l’incident, la défunte s’était rendue dans sa plantation, pour y tremper des tubercules de manioc. De retour des champs, elle décide, accompagnée de ses enfants, d’initier une partie de pêche dans les eaux de l’Ogooué, non loin de son domicile.

En pleine action de pêche, la victime va capturer deux poissons. Soudain, le bruit d’un objet tombé dans l’eau va attirer l’attention des pêcheurs. Sans rien voir, la défunte Alice Nyangui va capturer un autre poisson. C’est à ce moment qu’un fait insolite va se produire, le poisson capturé aurait mordu la pêcheuse au bras. Se doutant de rien, cette dernière va se libérer de la morsure de l’espèce aquatique, et la mettre dans son récipient. 

LIRE AUSSI: Koulamoutou: elle abandonne son bébé de 4 mois sur le trottoir

Une morsure qui s’est avérée mortelle pour dame Alice Nyangui, relate une source familiale. En effet, la morsure aurait entrainé un enflement de son bras et des malaises.  « Rapidement, la famille va la conduire au Centre médical de Lastourville. Elle sera ensuite transférée au Centre hospitalier régional Paul Moukambi et à Franceville, pour un scanner. Les résultats vont faire état de traces de sang dans la tête, une hémorragie entrainant un accident vasculaire cérébral (AVC). De retour à l’hôpital Paul Moukambi, elle a finalement rendu l’âme le week-end écoulé », a expliqué le frère aîné.

LIRE AUSSI: Koulamoutou : une fillette de 2 ans décédée au CHR faute de sérum antivenin

Pour certains proches de la disparue, cette mort reste étrange. Ils justifient leurs dires, en se basant sur une histoire similaire, qui se serait déroulée au quartier Ndoumbou à Lastourville, où un pêcheur aurait capturé une espèce mystérieuse. Un signe, d’après le témoignage des populations, présageait des malheurs qui s’abattraient dans la localité.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page