Derniers articlesPOLITIQUE

Gabon: Yolande Nyonda en chantre de l’unité de Tsamba-Magotsi et Ndolou

Ecouter l'article

Ce jeudi 09 février, l’hôtel Imperial de Libreville a servi de cadre à la cérémonie de fête de fin d’année en différé organisée par la ministre déléguée auprès du ministre des Affaires étrangères Yolande Nyonda. Une rencontre qui avait pour objectif de communier avec les ressortissants des départements de Tsamba-Magotsi et de Ndolou dans la province de la Ngounié. 

C’est en présence de nombreux cadres de ces deux départements à l’instar du commissaire à la présidence de la République Frédéric Massavala, du président du conseil d’administration du Fonds autonome national d’entretien routier (Faner) Léon Armel Bounda Balonzi ou encore du directeur général de la Caisse de Stabilisation et de Péréquation (Caistab) Thierry Mboutsou que s’est déroulée cette cérémonie organisée à l’initiative du membre du gouvernement. 

En effet, cette rencontre a été mise sous le sceau de l’union entre les départements de Tsamba-Magotsi et de Ndolou. Une union symbolisée par les origines de l’actuel ministre délégué aux Affaires étrangères qui, généalogiquement, est issue de ces deux départements voisins. Une particularité gage d’unité et de solidarité qui coïncide avec les valeurs prônées par le chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba.

 
Il faut souligner que cet événement coïncidait bien heureusement avec l’anniversaire du président. A cet effet, Yolande Nyonda tout en souhaitant un joyeux anniversaire à ce dernier, a rappelé le rôle majeur du principe d’unité. « Les cadres de Tsamba-Magotsi et Ndolou sont des forces de proposition et je leur ai demandé qu’ils participent davantage au développement de nos deux localités », a-t-elle indiqué.

Morel Mondjo Mouega

Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lancement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019.Rédacteur en chef

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page