A La UneDerniers articlesECONOMIE

Gabon: près de 40% des jeunes au chômage en 2022, selon la Banque mondiale

Près de la moitié des jeunes en âge de travailler au Gabon sont au chômage. C’est ce que révèle la Banque mondiale dans son rapport sur le nouveau Cadre de partenariat pays (CPF) du Gabon pour la période 2023-2027 qui situe le taux de chômage général à 22 %, et à 38% chez les jeunes.

À l’heure où les autorités publiques en tête desquelles le Chef de l’État Ali Bongo Ondimba s’auto congratulent autour de la mise en œuvre des programmes tels « 1 jeune, 1 métier » voire « 100.000 auto-entrepreneurs », la réalité est tout autre. En effet, notre pays serait selon la Banque mondiale, un très mauvais élève quand il s’agit d’appliquer les Objectifs de développement durable (ODD) en lien avec la jeunesse.

Dans son rapport sur le nouveau Cadre de partenariat pays (CPF) du Gabon pour la période 2023-2027, l’institution financière souligne que le chômage croît dangereusement au Gabon avec un taux global situé à 22 %. Cette donnée masque une plus grande incidence chez ceux que le défunt président Omar Bongo Ondimba estimait «sacrés» à savoir les jeunes. Ledit rapport de l’année en cours soutient que 38% des jeunes sont au chômage.


Une situation déplorable qui aurait un lien direct avec la récente crise sanitaire Covid-19 durant laquelle le gouvernement gabonais a pris une panoplie de mesures «abruptes» pour un pays à peine effleuré par ladite pandémie. Il en ressort également que l’insécurité alimentaire est en constante hausse. Triste pour un pays considéré comme l’un des plus riches et plus grands producteurs de pétrole du continent.

Lyonnel Mbeng Essone

Rédacteur en chef adjoint, je suis diplômé en droit privé. J'ai longtemps fourbi mes armes dans les cabinets juridiques avant de me lancer dans le web journalisme. Bien que polyvalent, je me suis spécialisé sur les questions sociétés, justice, faits-divers et bien sûr actualités sportives.

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page