Derniers articlesPOLITIQUE

Gabon : l’OACI et l’ASECNA pour la création de la compagnie nationale

Le Président de la Transition, le Général Brice Clotaire Oligui Nguema, a reçu en audience le 19 janvier dernier le Directeur régional de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) Prosper Nzo’o Minto’o et le collectif des Expatriés gabonais de l’Agence pour la Sécurité de la Navigation Aérienne en Afrique et à Madagascar (ASECNA). Une rencontre au cours de laquelle, ces acteurs de l’aviation ont présenté leurs propositions pour la création de la compagnie aérienne nationale.

Au cours de son séjour au Sénégal, le président de la Transition a rencontré une délégation de l’OACI et de l’ASECNA. Ces deux acteurs de l’aviation civile sont allés proposer leur expertise pour la création d’une compagnie aérienne nationale. Un projet annoncé par le Général Brice Clotaire Oligui Nguema au cours du traditionnel discours de vœux à la nation prononcé le 31 décembre 2023.

L’OACI et l’ASECNA alliés de l’Etat

Le Gabon se prépare à franchir une étape majeure dans le secteur de l’aviation avec la création prochaine d’une compagnie aérienne nationale. En effet, près de 20 ans après l’inhumation de Air Gabon, le gouvernement de Transition a engagé des démarches pour donner vie à une nouvelle compagnie aérienne nationale. Une initiative du président de la Transition, qui a reçu le soutien de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) et de l’Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (ASECNA). 

C’est conscients de l’intérêt de l’existence d’une compagnie aérienne nationale que ces deux acteurs de l’aviation civile ont décidé d’apporter leur contribution à ce projet ambitieux. Lequel constituera une offre supplémentaire de transport pour rallier l’intérieur du pays. En plus de faciliter les déplacements des populations entre les différentes provinces, c’est une opportunité économique qui offrira de nombreux emplois aux gabonais.Rappelons que l’OACI est une organisation onusienne, dont la mission vise à élaborer des politiques et des normes qui permettent la standardisation du transport aéronautique international. L’ASECNA quant à elle est chargée de la supervision et du contrôle de nombreux aéroports dans 18 pays d’Afrique.

Articles similaires

3 commentaires

  1. Il y a une certaine confusion dans cet article. En effet, le fait que des compatriotes exerçant à l’OACI et à l’ASECNA aient donné leur avis sur la création d’une compagnie aérienne nationale n’engage pas les institutions qui les emploient.

    1. Non Messieurs les journalistes. Nos compatriotes ont donné leurs avis à leurs noms propres et pas aux noms des Institutions qui les emploient. Nuance svp! Cette façon de présenter la rencontre peut desservir nos compatriotes vis à vis de leurs employeurs respectifs. Merci d’en tenir compte.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page