A La UneDerniers articlesJUSTICE

Gabon: Ike Ngouoni à la barre ce lundi

Ecouter l'article

C’est ce lundi 25 juillet 2022 que s’ouvre, devant la Cour criminelle spécialisée, le procès de l’ancien porte-parole de la présidence de la République Gabonaise. 3 ans après avoir été écroué Manu militari et ce, en violation de toute procédure judiciaire, Ike Ngouoni est désormais poursuivi pour complicité présumée de détournement de fonds publics.

L’on s’approche jour après jour du dénouement dans l’affaire Ministère public contre Ike Ngouoni. Si jusqu’à ce jour, les choses semblaient stagner,  le train est désormais amorcé. Pour preuve le procès de l’ancien Porte-parole de la Présidence de la République devant la Cour criminelle spécialisée s’ouvre ce lundi 25 juillet 2022 sous les tambours de la révélation.

C’est en tout cas ce qu’a annoncé une source proche de ses avocats qui révèlent que le mis en cause pour complicité présumée de détournement de fonds publics, n’entend pas subir seul le courroux de la Justice gabonaise sans mettre en lumière celles et ceux qui auraient, d’une manière comme une autre, posé des actes répréhensibles en lien avec le motif de sa détention préventive abusive.

Médias, influenceurs et acteurs politiques devraient passer sous la lame du communicant qui aura fait les beaux jours de la radio dans notre pays du temps où il était agent à Top FM. Reste donc à la défense de déconstruire les argumentaires du ministère public qui semble d’ores et déjà résolu à le clouer au pilori. La Cour des céans, quant à elle, devra faire montre d’impartialité dans le traitement de l’affaire et tenter de corriger les aspérités constatées au procès de Patrichi Tanasa.

Lyonnel Mbeng Essone

Rédacteur en chef adjoint, je suis diplômé en droit privé. J'ai longtemps fourbi mes armes dans les cabinets juridiques avant de me lancer dans le web journalisme.Bien que polyvalent, je me suis spécialisé sur les questions sociétés, justice, faits-divers et bien sûr actualités sportives.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page