A La UneDerniers articlesSOCIETE

Gabon : Eramet lance son programme « Lire pour l’avenir »

Ecouter l'article

Ce mercredi 28 février 2024 à la gare de la Société d’exploitation du transgabonais (SETRAG) dans le 1er arrondissement de la commune d’Owendo, le groupe Eramet, Bibliothèque sans frontières (BSF) et le ministère de l’Éducation nationale ont signé un mémorandum d’entente. Un événement qui marque le lancement officiel du programme « Lire pour l’avenir ». Une initiative qui vise à doter 6 lycées situés dans 5 communes établies le long du Transgabonais de bibliothèques physiques et numériques.

Tout comme Femmes d’avenir, « Lire pour l’avenir » s’inscrit dans le cadre du programme « Eramet Beyond for contributive impacts » qui vise à soutenir le développement communautaire et à réduire les inégalités. Il contribuera à la réussite de jeunes issus de 6 villes de l’hinterland en facilitant notamment  l’accès à la lecture. 

« Lire pour l’avenir », un programme pour la réussite des élèves

Concrètement, « Lire pour l’avenir » sera mis en place dans 6 lycées  de 5 communes établies le long du Transgabonais. Il s’adresse aux élèves de Ntoum, Ndjolé, Booué, Lastourville et Moanda qui seront transportés à travers des univers variés, et formés sans avoir à quitter leurs localités. Chaque établissement bénéficiera d’une bibliothèque dotée de 250 livres physiques et de milliers de documents contenus dans un kit multimédia dénommé  « Ideas Cube ». 

Un accent particulier est mis sur les candidats au baccalauréat. En effet, le programme prévoit la distribution de 4000 cartes Kajou. Il s’agit de cartes mémoires contenant des ressources éducatives nécessaires à la préparation au bac. Faciles d’utilisation, elles sont adaptées pour être insérées dans des smartphones. Un outil qui vient briser les barrières géographiques, économiques, technologiques et symboliques. «  Le programme touchera 6500 élèves et 180 enseignants. Il a pour ambition d’accroître la performance scolaire comme au Sénégal où les élèves issus du programme avaient 40% de chance en plus d’avoir leur baccalauréat », a précisé Edouard Delbende, Vice-président de Bibliothèque sans frontières.

Le groupe Eramet s’est réjouit de pouvoir contribuer à l’éveil de la jeunesse. « Je suis très heureuse de contribuer à aider les jeunes générations à construire leur avenir et avoir les mêmes chances de réussite aux examens », a déclaré Virginie de Chassey, Directrice développement durable et engagement d’entreprise du groupe Eramet.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page