A La UneDerniers articlesJUSTICE

Gabon : 10 ans d’emprisonnement en cas de pratique de la sorcellerie

Ecouter l'article

Si le Gabon est un pays attaché à ses rites et coutumes, il n’en demeure pas moins qu’il est un pays de droit. Toute chose qui garantit à tout un chacun l’expression de sa liberté sans nuire à autrui. À cet effet, les troubles à l’ordre telle la pratique de la sorcellerie sont punies par la loi et exposent les auteurs à 10 ans d’emprisonnement assortis d’une amende de 5 millions FCFA.

Pratique magique en vue d’exercer une action, généralement néfaste, sur un être humain qu’il s’agisse d’un sort, envoûtement, possession, la sorcellerie est punissable en droit pénal gabonais. En effet, désireux de veiller au fonctionnement harmonieux du vivre ensemble, le législateur a décidé d’encadrer les actes qu’il juge incompatibles avec les usages sains dans une société normée.

Sorciers, attention prison en vue !

Au Gabon, il n’est plus rare que des individus se vantent d’avoir envoyé des sorts maléfiques sur autrui. Cette pratique est trivialement appelée « le 15 » ou le « CPT ». D’autres s’illustrent par des voyages nocturnes dits astraux qui semblent se réaliser comme dans le réel mais dans une sphère cataleptique. Pourtant, aux yeux de la loi, recourir à ces actes susceptibles de causer de troubles dans l’ordre, expose les praticiens à une sanction exemplaire.

Ainsi, le Code pénal en vigueur dispose en l’article 210 que « quiconque a participé à une transaction portant sur des restes ou ossements humains, ou s’est livré à la pratique de la sorcellerie, de la magie ou du charlatanisme […] est puni d’un emprisonnement de dix ans au plus et d’une amende de 5.000.000 de francs au plus ». Une véritable mise en garde envers ceux qui, au nom d’une jalousie inavouée, décident d’usiter les voies obscures.

Lyonnel Mbeng Essone

Rédacteur en chef adjoint, je suis diplômé en droit privé. J'ai longtemps fourbi mes armes dans les cabinets juridiques avant de me lancer dans le web journalisme.Bien que polyvalent, je me suis spécialisé sur les questions sociétés, justice, faits-divers et bien sûr actualités sportives.

Articles similaires

Un commentaire

  1. « sorcellerie, de la magie ou du charlatanisme » Je ne sais pas pourquoi, mais il me semble que le législateur a bien retenu la leçon de son maître colonisateur…en quoi le charlatanisme diffère-t-il de l’escroquerie, d’un abus de faiblesse et autres pratiques de feymen?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page