A La UneDerniers articlesPOLITIQUE

Coup d’Etat au Gabon : Alternance 2023 appelle les militaires au dialogue

C’est à la faveur d’une déclaration de presse faite ce jeudi 31 août 2023 qu’Alternance 2023 s’est prononcée sur le coup d’Etat ayant éjecté Ali Bongo Ondimba du pouvoir. Pour Mike Jocktane, porte-parole de cette plateforme, l’heure est au dialogue pour l’avenir du Gabon. 

Alors que les acteurs politiques s’alignent tour à tour à la transition militaire imposée par le Comité de transition pour la restauration des institutions (CTRI), la plateforme Alternance 2023 semble avoir une tout autre vision. Pour son porte-parole, la reprise de ce pays devrait passer par la voie des urnes et la volonté du peuple.

Alternance 2023 reconnaissante envers les militaires

S’il n’a pas manqué de dénoncer le choix inique du Conseil gabonais des élections (CGE) de proclamer des résultats orientés et inachevés, Mike Jocktane a, au nom de ses pairs, salué la bravoure des hommes en treillis. Et ce, tous corps confondus qui selon lui ont défendu la patrie à l’heure où le régime PDG-Bongo tentait de voler le peuple.

D’ailleurs, pour la plateforme Alternance 2023, les résultats divulgués à 3 heures du matin du mercredi 30 août dernier, ne seraient en réalité qu’une partie des données compilées. Puisque, dit-il, « les dépouillements se poursuivaient sur le territoire national ». Un processus qui aurait donné le Pr. Albert Ondo Ossa vainqueur.

Vers un dialogue entre A23 et le CTRI ?

C’est en tout cas le vœu formulé par la plateforme Alternance 2023. Estimant que la clé de voûte du développement de ce passe par une gestion orthodoxe incarnée par le peuple à un président élu, elle sollicite l’appui de l’organe transitoire pour poursuivre la compilation des voix au sein des bureaux restants.

En attendant cette éventualité, ladite plateforme tend la main au Comité de transition pour la restauration des institutions conduit par le Général de Brigade Brice Clotaire Oligui Nguema qui prêtera serment le 4 septembre prochain. À l’heure où nous couchons ces lignes, aucune négociation n’a été ouverte. 

Lyonnel Mbeng Essone

Rédacteur en chef adjoint, je suis diplômé en droit privé. J'ai longtemps fourbi mes armes dans les cabinets juridiques avant de me lancer dans le web journalisme.Bien que polyvalent, je me suis spécialisé sur les questions sociétés, justice, faits-divers et bien sûr actualités sportives.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page