Derniers articlesSOCIETE

Gabon : effondrement du pont métallique reliant la Lopé et Lastourville

Malgré les budgets colossaux injectés par l’Etat depuis des années pour l’entretien et la construction d’un véritable réseau routier praticable en toute saison, la question de la réhabilitation des infrastructures routières demeure une épine sous le pied du gouvernement. La preuve ce mardi 30 janvier 2024, le principal pont entre la Lopé et Lastourville vient de céder, dans le département de Mulundu dans la province de l’Ogooué Lolo.

L’important pont reliant La Lopé et Lastourville vient de connaître le même sort que la plupart des infrastructures routières du Gabon ce 30 janvier 2024. En effet, dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, on peut clairement voir l’ouvrage entièrement abîmé,  rendant ainsi impraticable tout déplacement. Une situation qui traduit le laxisme entretenu par les autorités déchues qui risquerait de coûter la vie à plusieurs compatriotes à l’intérieur du pays.

Si dans un de nos précédents articles intitulé « Gabon : Raphaël Ngazouzet interpelle Nzengui Nzoundou sur l’état de l’axe Lalara-Koumameyong », la question de la réhabilitation des chantiers routiers était fortement mise en avant, l’effondrement du pont métallique reliant la Lopé et Lastourville vient matérialiser les multiples interpellations à la fois de l’ancien ministre de la Fonction publique de Transition mais aussi celle des populations qui ne cessent de réclamer des routes praticables en toute saison. 

À quand la prise de conscience de Flavien Nzengui Nzoundou ? 

Alors que le ministre des Travaux publics lors d’une visite sur le terrain le 10 janvier 2024  déclarait que « c’est la désolation, les routes sont détruites, le béton bitumineux est détruit et cela est valable sur tout le réseau routier », et cela face au constat amer de l’état de dégradation avancée des routes de la capitale. À la vue donc de ce pont complètement décrépi, que dira-t-il ? À quel moment Flavien Nzengui Nzoundou se décidera-t-il enfin de prendre à bras-le-corps les problématiques qui minent le secteur dont il a la charge ? Les routes sont en piteux état, les échangeurs délabrés, les ponts, totalement vétustes. Sapristi. 

Les habitants de Mulundu se retrouvent désormais isolés, une catastrophe qui aura un gros impact dans cette région. Lorsqu’on sait que cet axe est d’une grande importance, car il permet aux populations de s’approvisionner en matériel de tous genres, les provinces de l’Ogooué-Ivindo, de l’Ogooué-Lolo ainsi que celle du Haut-Ogooué. Vivement que le ministre des Travaux publics réagisse véritablement pour venir à bout de cette situation pour le bien-être de nos compatriotes.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page