A La UneDerniers articlesSport

Gabon : pour Valery Ondo, la Fegafoot veut nuire au Dr. Augand

Quelques heures après la sortie médiatique remarquable de Pierre Alain Mounguengui sur les dérives constatées autour de la sélection, le conseiller sport du ministre de tutelle a tenu à apporter sa part de réalités. Pour l’ancien d’Azingo, Valery Ondo Ebe, le président de la Fegafoot chercherait uniquement à nuire au Dr. André Jacques Augand, rapporte l’AGP

Si d’aucuns espéraient le temps des discordes Fegafoot-Ministère des Sports, désormais appartenir au passé, la tension actuelle donne un élément de réponse. Pour preuve, les deux camps se rendent coup pour coup. Pourtant à y voir de près, la diatribe de Pierre Alain Mounguengui gagnerait à être perçue comme une invitation à un changement de paradigme au sein de la tanière des panthères du Gabon.

La réponse froide de Valery Ondo !

Ancienne gloire du football gabonais et ancien candidat à l’élection à la présidence de la Fegafoot, Valery Ondo Ebe a été nommé en qualité de conseiller sport du ministre des Sports de la transition. Visiblement vexé par les révélations de Pierre Alain Mounguengui, ce dernier a dénoncé une cabale odieuse. « Porter des allégations sans fondement au seul motif de nuire aux actions du ministre est un réel danger », aurait-il indiqué.

L’ancien milieu d’Azingo fait allusion à la relation entre la Fegafoot et le ministère des Sports qui serait en phase de reconstruction après une cohabitation difficile avec Franck Nguema et ses prédécesseurs. Se dédouanant sur les accusations d’ingérence, Valéry Ondo soutient qu’il aurait appelé Thierry Mouyouma pour coordonner « nos positions à la fin du match. A savoir si en partant au stade il fallait emporter nos bagages ».

Pas de souci mais un quiproquo

Interrogé par notre confrère l’Agence gabonaise de presse, le conseiller du Dr. André Jacques Augand n’a pas manqué de faire la lumière sur l’affaire des primes et nie toute implication dans ce processus. « Certains encadreurs m’ont fait savoir qu’ils n’avaient pas perçu leurs primes. Je me suis rapproché de l’agent comptable qui m’a fait savoir que la situation allait être réglée à Libreville », a-t-il assuré. Une ambiance peu favorable à l’assainissement du groupe avec la campagne de qualification pour le mondial. Vivement une issue apaisée.

Lyonnel Mbeng Essone

Rédacteur en chef adjoint, je suis diplômé en droit privé. J'ai longtemps fourbi mes armes dans les cabinets juridiques avant de me lancer dans le web journalisme.Bien que polyvalent, je me suis spécialisé sur les questions sociétés, justice, faits-divers et bien sûr actualités sportives.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page